Les Meurtres de Molly Southbourne

Robots de l'État-nation pourchassant les fantômes de la maffia mondiale, nous sommes en fait de pauvres mécaniques démunies, et chaque jour qui passe nous le montre un peu plus.
Maurice G. Dantec - Villa Vortex
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 07 décembre

Contenu

Roman - Thriller

Les Meurtres de Molly Southbourne

Fantastique - Tueur en série - Horreur-gore MAJ jeudi 21 novembre 2019

Note accordée au livre: 5 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 9,9 €

Tade Thompson
The Murders of Molly Southbourne - 2017
Traduit de l'anglais par Jean-Daniel Brèque
Saint-Mammès : Le Bélial, avril 2019
126 p. ; 18 x 12 cm
ISBN 978-2-84344-949-9
Coll. "Une heure-lumière"

Tu ne saigneras point !

"Ne saigne pas !" Un commandement bien connu des hémophiles, qui prend pour la petite Molly tout son sens. Ses parents lui ont martelé cet interdit dès son plus jeune âge, ainsi que d'autres, plus étonnants tels que "Si tu vois une fille qui te ressemble, cours et bats-toi" ou "Si tu trouves un trou, va chercher tes parents", tout en lui apprenant les rudiments d'une vie faite de techniques de combat mortelles et de méthodes de destruction qui laissent sérieusement à douter de leurs capacités éducatives. Et pourtant, ces précautions aberrantes sont bel et bien ce qui maintient Molly en vie. Car le moindre saignement de la fillette, s'il n'est pas épanché et supprimé au plus vite, crée un double de Molly, bien décidé à la tuer pour prendre sa place. Une situation qui empire largement à l'adolescence. Dans cette première novella consacrée à la vie de Molly Southbourne (un second tome, The Survival of Molly Southbourne est d'ores et déjà paru outre-Manche), l'auteur britannique d'origine nigériane Tade Thompson nous plonge dans un univers horrifique de haute tenue, où la menace vient de soi-même et isole du reste du monde. Car à mesure que Molly grandit et enchaine les meurtres de ses copies, d'elle-même, son emprise sur la réalité semble lui échapper. A-t-elle vraiment commis tous ces meurtres, qui font d'elle une serial killer redoutable ? Les a-t-elle rêvé comme jadis le Patrick Bateman d'American Psycho ? Comment vivre et s'épanouir quand tout ce qu'on connait de la vie est le meurtre ? Avec une économie de moyens remarquable et un sens de l'image dérangeante, Tade Thompson livre un texte âpre et brutal, d'une cruauté rarement atteinte. Et si on s'aventure ici dans des territoires plus proches de l'horreur que du policier, Les Meurtres de Molly Southborne, couronné de multiples prix internationaux (le plus récent étant le Prix Utopiales 2019), est un texte coup de poing comme on en lit peu.

Citation

Quinze jours plus tard, elle tue pour la première fois. Ainsi débute une période difficile pour ce qui est de son comportement. Molly ne laisse vivre les Mollys que pour s'amuser à les tuer. Elle leur pose parfois des questions avant de les tuer.

Rédacteur: Jean-François Micard jeudi 21 novembre 2019
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page