Damnation street

Il vérifie rapidement que le couvercle ne fuit pas, vérifie l'autre côté aussi, puis repose la boite pour que le tapis puisse l'emporter. Il fait ça en silence, une boite après l'autre. Il se demande si quelqu'un le stoppera un jour.
Ryan David Jahn - De bons voisins
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 19 mai

Contenu

Roman -

Damnation street

MAJ dimanche 13 décembre 2009

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Andrew Klavan
Damnation Street - 2006
Traduit de l'anglais (États-Unis) par William-Olivier Desmond
Paris : Le Seuil, septembre 2009
330 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-02-091460-4
Coll. "Thriller"

Sur la piste de la victime

Julie Wynant est une prostituée. Elle a rencontré un client qui l'a torturée et a enfin découvert à travers elle l'amour. Elle s'est enfuie mais il la recherche. Julie a atteint un degré supérieur de survie et parvient à lui échapper. De son côté Weiss est un détective privé, sans doute le meilleur pour rechercher des personnes disparues, car il sait se mettre en harmonie, en empathie avec ceux qu'il poursuit. Il sait que le client est appelé Foy et surtout qu'il est un tueur recherché. Weiss est tombé amoureux de Julie en voyant une de ses vidéos. Il veut la protéger, mais il sait que le tueur le suit et que s'il la retrouve, le tueur la retrouvera aussi. C'est la seule solution : la retrouver et flinguer le tueur lorsqu'il viendra. Mais le tueur ne se doute-t-il pas lui aussi de cette forme de piège qu'on lui tend ?
Weiss n'est pas le seul dans son cabinet de détective : il a comme adjoint Bishop, un ancien policier, très fort mais peu doué pour la diplomatie. Bishop admire Weiss. Il récupère des informations sur le tueur et veut prévenir Weiss mais ce dernier a disparu dans la nuit justement pour retrouver Julie. Il se lance à sa suite. Mais le tueur le connait.
Weiss vient également d'engager un jeune détective, le narrateur de l'histoire. Ce jeune homme est coincé entre sa liaison avec l'associée de Weiss et sa passion pour une jeune fille de bonne famille. Aussi est-il doublement embêté lorsque le père de son amour secret l'engage pour espionner ladite fille. En plus, elle va s'en apercevoir !
Même si l'histoire se concentre surtout sur l'enquête de Weiss qui découvre la vraie personnalité de Julie - la tragédie qui est derrière sa vie de prostituée -, l'auteur décrit avec soin l'intrigue secondaire axée sur Bishop pour aider son patron. Andrew Klavan a écrit des thrillers angoissants en début de carrière puis s'est installé dans une trilogie qui relate sa "vraie" vie de détective privé. Ici, il montre dans les différentes enquêtes (et les pistes de réflexion du tueur) combien le soin des détails, le moindre indice peut révéler une faille ou un moyen de retourner une situation à son avantage. Chaque élément est pesé avec soin et même si l'intrigue n'atteint pas un sommet d'intensité dramatique (on se doute que le détective va s'en sortir et le méchant obnubilé par son amour est visiblement faillible). Le contrepoint du narrateur lors notamment d'une raclée mémorable contribue à parsemer un peu d'humour dans une histoire sombre et prenante où les personnages promènent leur mélancolie le long de motels glauques, dans la plus pure tradition. Un roman offrant une lecture vraiment agréable, réservant quelques moments forts.

Citation

C'est ainsi que, dans ce trou perdu battu de pluie du Nevada, je devins admirable en prenant une monumentale raclée devant la porte d'un bordel, tout cela pour essayer de gagner une seconde de plus pour Weiss.

Rédacteur: Laurent Greusard samedi 12 décembre 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page