Bonne nuit maman

Jamais il ne comprendra pourquoi la vie prend plaisir à se maquiller en traînée pour offrir l'illusion qu'il existe un refuge à l'écart de son flot de pourriture toxique, de mensonges quotidiens dont il a été le témoin rémunéré avant d'en payer par ricochet la facture.
Michel Embareck - Une flèche dans la tête
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Succession
Le Kimbavu est un État imaginaire d'Afrique Centrale isolé du monde et pourvu de son dictateur local....
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 01 octobre

Contenu

Roman - Thriller

Bonne nuit maman

Tueur en série - Prison - Faits divers MAJ lundi 06 avril 2020

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Seo Mi-Ae
Goodnight Mommy - 2010
Traduit du coréen par Rémi Delmas, Kwon Jihyun
Paris : Matin calme, mars 2020
270 p. ; 23 x 16 cm
ISBN 978-2-491290-05-4

Tout se joue dans l'enfance

Seon est une jeune universitaire qui s'est spécialisée dans les cas de tueurs en série. Elle donne des cours et vient d'obtenir la possibilité d'entretiens avec Byeong-do, un tueur en série qui a défrayé la chronique ces dernières années. Ce tueur est dans un double état. D'une part, il est heureux de se souvenir des crimes qu'il a commis et qu'il revit de manière obsessionnelle et, d'autre part, il aimerait que cela s'arrête, surtout quand il repense au crime inaugural de la série, lorsqu'il tua sa mère. Il pense donc que la profileuse pourrait l'aider à mettre sa vie dans le bon sens. En parallèle, Seon a un mari qui avait eu un enfant d'une première épouse. La jeune fille, de douze ans, est élevée par ses grands-parents depuis la mort de la mère. Or un incendie vient de ravager leur maison et ils décèdent. La jeune fille doit venir vivre chez son père, et Seon doit essayer d'amadouer cette jeune adolescente, ce qui apparait assez compliqué. En plus, ses relations avec les autres élèves de sa nouvelle école, et même avec ses professeurs sont assez étranges. De plus, un policier est très surpris car il pense que l'incendie a été provoqué pour cacher la mort des deux grands-parents et qu'ils auraient succombé à un empoisonnement, comme la mère auparavant. L'adolescente est-elle aussi innocente que cela ? Seon doit donc composer avec les sentiments divers que lui procure le tueur en série ainsi que les soupçons qui commencent à se préciser à propos de sa nouvelle belle-fille.
Même si le suspense est rapidement éventé pour les lecteurs habituels de ce genre de récit, la construction, qui mélange les allers retours de la jeune femme entre ses deux centres d'occupation et des retours en arrière sur le passé et les obsessions du tueur, est montée avec soin. On comprend bien que l'auteure, Seo Mi-Ae, elle-même scénariste et adaptée, sait construire une intrigue efficace et solide. Les focus qu'elle établit dans son intrigue permettent de maintenir l'attention pour un roman classique, prenant, et solide.

Citation

Dong-sik le vit prendre la fillette dans ses bras, puis tourna les talons. Tout en tripotant son appareil, il sentait son cerveau bouillonner. Un double meurtre... Cette fois, faut vraiment que j'envisage les choses sous un autre angle. Le jour se levait. La ruelle s'illuminait peu à peu.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 06 avril 2020
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page