La Rumeur

L'homme à la mèche sortit quatre fiches. Étonnamment peu pour la capitale du Reich. Il est vrai que, depuis la prise du pouvoir par Hitler, à part les libraires qui débitaient du Mein Kampf au kilo, le métier était devenu particulièrement à risque.
Éric Giacometti & Jacques Ravenne - La Relique du chaos
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

L'Ange rouge
Le nouveau roman de François Médéline nous emmène à Lyon il y a une vingtaine d'années. Une brigade p...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 28 novembre

Contenu

Roman - Thriller

La Rumeur

Psychologique - Énigme - Domestique MAJ lundi 20 avril 2020

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,9 €

Lesley Kara
The Rumour - 2018
Traduit de l'anglais par Clara Gourgon
Paris : Les Escales, janvier 2020
372 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-36569-432-2
Coll. "Les Escales noires"

Derrière la fragilité des apparences

Joanna est une jeune femme qui s'est séparé de son compagnon (même s'ils couchent encore ensemble de temps en temps) et élève seule sa fille. Du coup, elle s'est déplacée en province, auprès sa mère, afin de pouvoir avoir une nourrice et une vie un peu plus de qualité. Elle est devenue agente immobilière et aimerait s'intégrer dans les groupes locaux. Elle s'est même inscrite à un club de lecture, ce qui lui permet d'entretenir de bonnes relations sociales et d'insérer sa fille au sein des autres enfants. Un jour, cependant, elle apprend que Sally McGowan, une jeune fille qui assassiné un garçon des années auparavant, et qui vit à présent sous une identité d'emprunt, serait peut-être dans la petite ville où elle séjourne. Aider à faire courir la rumeur va lui permettre d'accroître ses "points de sociabilité". Mais tout dérape quand on commence à chercher l'assassin, que la famille de la victime veut retrouver la coupable, et que le compagnon (journaliste), veut s'installer dans le coin, pour mener une enquête et écrire un livre par avance vendeur.
À partir d'un cas plusieurs fois revenu dans le monde littéraire anglais - celui des enfants assassins qu'il faut reconditionner et replacer dans la vraie vie une fois purgée leur peine -, Lesley Kara offre un roman qui va rebondir sur différentes possibilités et une surprise finale. Mais si la description de la vie provinciale est assez fine, le suspense, l'angoisse autour des suspects potentiels et des risques courus, restent un peu en retrait ce qui donne un côté un peu ronronnant à l'intrigue. Si le début est assez bien construit et que la fin renoue avec du suspense, il reste un gros centre un peu mou, sans grandes aspérités et qui risque de lasser un lecteur plus habitué à un peu de rapidité ou de piment, la vie d'une ménagère angoissée n'étant pas forcément très excitante.

Citation

Ça commence par une rumeur. Des murmures à l'entrée de l'école. Au début, je n'y prête pas attention.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 20 avril 2020
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page