La Nanny

C'est comme ça que l'avenir devient un présent perpétuel. Une vie tracée, programmée, les mouvements de jeunesse, servir l'armée populaire nationale, et puis la formation universelle de la personnalité socialiste et un poste qui menait tout droit à la retraite, couronné, à l'âge de 65 ans par une permission exceptionnelle de voyager à l'Ouest...
Michael Boehlke & Henryk Gericke - Too Much Future : Le punk en République Démocratique Allemande
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Succession
Le Kimbavu est un État imaginaire d'Afrique Centrale isolé du monde et pourvu de son dictateur local....
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 01 octobre

Contenu

Roman - Thriller

La Nanny

Énigme - Disparition - Domestique MAJ mardi 16 juin 2020

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,9 €

Gilly Macmillan
The Nanny - 2019
Traduit de l'anglais par Isabelle Maillet
Paris : Les Escales, juin 2020
428 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-36569-470-4

Dans la douceur des bras maternels

Alors qu'elle est une petite fille, Jocelyn se réveille un matin pour découvrir que Hannah, sa nounou, a disparu. Bien entendu, cet événement va peu à peu s'enfouir dans sa mémoire. L'enfant grandit, puis se trouve un époux et part avec son lui aux États-Unis... Mais il meurt. Jocelyne doit revenir vivre chez sa mère, une aristocrate dont la déchéance financière est limitée par la vente lente de ses "chefs d'œuvre picturaux". Installée à demeure (familiale), Jocelyn essaie de reprendre une vie normale avec sa propre fille Ruby, mais c'est plutôt difficile. Et les choses vont se compliquer à partir du moment où, en faisant une promenade nautique sur le lac, Jocelyn et Ruby vont faire revenir à la surface un crâne qui présente des traces de fracture sévère. Aucun doute possible : quelqu'un a été tué et immergé. La police bien entendu s'en mêle et commence à poser des questions qui attendent des réponses. Qui cela peut-il bien être ? Surtout, y a-t-il un rapport avec la disparition des années plus tôt de la fameuse nounou ? Lorsque la "vraie" nounou refait surface (sic !), et commence à se réinstaller dans la vie de la famille, tout se complique encore plus, surtout que la grand-mère était sûre qu'elle était morte puisqu'elle l'avait elle-même jetée à l'eau avec l'aide de son mari !
Le roman de Gilly Macmillan est construit avec soin en alternant les points de vue et en montrant à chaque avancée une nouvelle facette de l'histoire. Hannah, la nounou, est-elle vraiment qui elle prétend être ? Elle semble parfois confondre des choses. La grand-mère lui reproche des choses et lui en veut sans que l'on sache ce qu'elle lui veut. Quand Jocelyn est engagée pour travailler elle va découvrir que son père n'était pas le lord intègre et bienveillant qu'elle croyait... Par une multiplication de petits détails, dont beaucoup jouent sur le quotidien, les perspectives se déplacent régulièrement et montrent une nouvelle version de la réalité. C'est cette construction qui surprend agréablement, ainsi que le personnage en creux qui se dresse de la nounou, beaucoup plus complexe qu'on pourrait le penser de prime abord. Servi par un style plus classique, au sein d'une intrigue bien construite, ce nouveau roman confirme la maitrise de Gilly Macmillan pour des récits calibrés mais qui sont de redoutables page turner.

Citation

J'ai l'impression que, si elle continue à fréquenter l'établissement, c'est uniquement parce qu'elle aime prendre de haut les employés. Je détestais l'accompagner dans ce salon de thé quand j'étais petite, et je me rends compte que rien n'a changé trente ans plus tard.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 11 mai 2020
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page