La Nuit de Saint-Mandé

Les gens veulent comprendre ce qui entraine un homme si loin dans l'horreur ; et comment il a pu agir aussi longtemps sans être inquiété.
Régis Descott - Caïn et Adèle
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 05 août

Contenu

Roman - Policier

La Nuit de Saint-Mandé

Politique - Historique - Complot MAJ mercredi 08 juillet 2020

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Éric Le Nabour
Paris : Tallandier, juin 2020
428 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 979-10-210-0474-0

Dans l'ombre des puissants

Nous sommes à la fin du XVIIe siècle. Louis XIV règne sur la France. Judith est une jeune fille qui a été abandonnée à la naissance. Aujourd'hui, elle vit chez Marie Lesage, celle qui l'a adoptée. Cette dernière est patronne d'un bordel, assez coté. On attend la visite, entre autres clients, d'un Italien qui doit apporter un message secret. Mais Marie ne peut pas aider ce client car elle est soudainement empoisonnée. Judith voit son univers trembler : un mystérieux inconnu l'a menacé de violences si elle ne peut récupérer la lettre (qui est l'objet de convoitises de divers protagonistes des différents services secrets qui gravitent autour ou contre le Roi). La maison close est fermée et Judith doit donc se battre pour essayer de s'en sortir. Visiblement le complot est lié à de sombres secrets qui entourent la fin de Nicolas Fouquet et les origines de la naissance de Judith. Le problème principal c'est que le roi a ses propres agents qui s'opposent à des services plus officiels, mais poursuivant le même but, et d'autres groupes qui liés à des sociétés secrètes veulent soit réformer la monarchie, soit fomenter des coups d'État "républicains". En tout cas, tous veulent des documents de l'intendant Fouquet et des lettres secrètes qui révéleraient des affaires pouvant plonger la monarchie dans de terribles soucis.
Le roman d'Éric Le Nabour est plus ancré dans la réalité historique et les aventures que réellement dans une intrigue policière. Le livre utilise les recettes classiques du genre mystérieux pour faire avancer une intrigue liée à l'histoire, aux secrets et aux complots. Éric Le Nabour est coutumier de ce genre d'écrits et, ma foi, il y excelle, dans le genre classique, et mené avec soin. Il y a des combats, des luttes d'influences, des complots et des comploteurs cachés pour leur propre vengeance à l'intérieur des complots. On passe rapidement d'un univers très riche (les palais de la royauté, les jardins de Versailles) aux bas-fonds où chacun tente de se débrouiller comme il peut pour survivre, avec ce lieu entre les deux qu'est le bordel, où clients riches et pensionnaires plus ancrés dans les milieux modestes. Le récit est bien mené s'installant dans une intrigue logique et qui ressemble à d'autres, mais où l'auteur parvient à offrir une variante intéressante, bien troussée, avec conviction, celle d'un honnête écrivain-artisan qui "fabrique" son histoire, la polit pour nous la rendre captivante et agréable.

Citation

Le temps de tourner le dos à son âme damnée, et le claquement de la portière, dans la nuit, fit s'envoler sa mauvaise conscience.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 08 juillet 2020
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page