La Preuve ultime

En fait, ces lieux existent toujours, la vie qui a été la mienne continue sans moi, hantés par un fantôme qui n'existe pas.
Vanessa Fuks - Corde à gauche
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 28 septembre

Contenu

Roman - Thriller

La Preuve ultime

Religieux - Ésotérique - Assassinat MAJ mardi 18 août 2020

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,9 €

Peter James
Absolute Proof - 2018
Traduit de l'anglais par Raphaëlle Dedourge
Paris : Fleuve, février 2020
538 p. ; 23 x 16 cm
ISBN 978-2-265-14405-7
Coll. "Fleuve noir. Thriller"

Et Dieu dans tout ça ?

Le journaliste Ross Hunter a vu son rationalisme écorné le jour où il a fait une crise à l'instant même où son frère jumeau Ricky décédait alors même qu'ils étaient très éloignés... Depuis, ses missions sur les théâtres de guerre l'ont endurci. Mais, un jour, il reçoit un coup de fil d'un nommé Harry F. Cook qui lui annonce détenir la preuve irréfutable de l'existence de Dieu. Un simple cinglé mystique comme il y en a tant ? Celui-ci avait en effet une réputation bien établie. Mais alors pourquoi est-il assassiné brutalement chez lui ? Suivant les coordonnées que lui a laissé Cook, Hunter se rend en Égypte où il découvre une relique censée être la dent de Jésus récupérée avant la crucifixion. Ross échappe aussi à une première tentative d'assassinat... Seulement identifier l'ADN de la relique signifierait sa destruction. Peut-il courir ce risque ? Dans une seconde cache en Angleterre, il découvre un calice qui pourrait être le fameux Saint Graal... Mais bien des factions sont à ses trousses, et elles gardent un œil sur ses découvertes. Il y a le pasteur Wesley Wenceslas, télévangéliste charismatique surtout doué pour essorer ses ouailles afin de mener grand train. Cette découverte pourrait-elle au contraire réveiller la concurrence et amener l'avènement du "grand imposteur", soit l'Antéchrist ? Il y a aussi ce consortium pharmaceutique Kerr Kluge qui voudrait bien être la firme détentrice de l'ADN du Christ, argument publicitaire imparable... Et il y a la propre femme de Hunter, enceinte et infidèle, prête à jouer les Judas pour trente pièces d'argent... Et puis il lui faut encore trouver la troisième relique constituant la preuve ultime...
Peter James est un auteur (très) inégal, notamment à cause d'un style toujours très plan-plan lissant tous ses romans, même si, à notre époque de séries télévisées prémâchées, ce serait plutôt un atout. Là, au moins, on peut dire qu'il part d'une idée originale. Pour vite exploiter les tropes du "thriller ésotérique", même si pour une fois, au lieu des professeurs forcément américains résolvant en deux secondes des énigmes ayant mystifié l'Humanité depuis des millénaires en traversant une vingtaine de pays sans bouger les oreilles, le protagoniste est un simple journaliste aux problèmes bien terre à terre. En général, ce genre de récit se termine sur une queue de poisson dans le but de ne choquer aucune sensibilité (ce n'est pas Bernard Werber qui va me contredire). Au moins, sans déflorer, ce n'est pas le cas avec cette Preuve ultime, même si on a l'impression que Peter James avait un bon point de départ et des bonnes idées sans trop savoir comment les utiliser. Et comme cinq cent vingt pages, c'est long, il tombe donc dans son vieux travers de tirer à la ligne... Chaque information est répétée X fois. Le fil consacré au pasteur est bien redondant (on a compris qu'il est cupide et corrompu, inutile de noircir des pages entières pour le rappeler), et comme le développement qui lui est consacré s'interrompt brutalement, le personnage pourrait être excisé de l'intrigue sans problèmes. Et si la conclusion lâche sa bombe, bien des intrigues parallèles restent en suspens ou bien sont résolues expéditivement sans suite de prévue pour tout clarifier. Apparemment, c'est ce qu'il faut pour vendre à millions...

Citation

Il avait le regard de ceux qui sont intimement persuadés que, quelles que soient leurs faiblesses sur Terre, une place leur est réservée à la meilleure table du Paradis.

Rédacteur: Thomas Bauduret mardi 18 août 2020
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page