Déviation nord

Ces tours occupées par les immigrés du quartier de Via Agnelli, à Padoue (Italie) ont été isolées du reste de la ville par un mur bétonné.
Yves Patrick Delachaux - Présumé non coupable. Des flics contre le racisme.
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Vigilance
Dans un futur proche et indéterminé des États-Unis, une émission de téléréalité captive les populations :...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 24 octobre

Contenu

Roman - Policier

Déviation nord

Énigme - Enlèvement - Disparition MAJ mercredi 30 septembre 2020

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Thierry Berlanda
Riom : De Borée, septembre 2020
310 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-8129-3239-7
Coll. "Marge noire"

Un routier sympa

Quoi de plus naturel que de rejoindre des amis pour aller passer le réveillon dans un gîte de montagne ? Lorsque Milton Wash, un chirurgien de grande renommée d'origine anglaise, son épouse l'anesthésiste Agathe Walsh, leur fille Lola et leur chien Abricot partent sur les routes, tout semble normal. Et pourtant... Ils sont détournés par un barrage de gendarmes : un camion s'est renversé sur la route. Or les Walsh sont déjà en retard et s'aventurent sur un chemin de traverse. C'est là qu'ils rencontreront, non une horde de dégénérés psychopathes (comme dans la série de films Déviation mortelle), mais un camionneur qui pousse leur 4 x 4 dans le fossé. Lorsque les gendarmes s'emparent de l'enquête, il semblerait que le routier ait enlevé Agathe et Lola tandis que le chirurgien reste introuvable. L'adjudant Lehmann et son adjointe Émilie Casenave se lancent à leur recherche dans le labyrinthe de petites routes qu'est le Morvan. En remontant la piste du camion, ils découvrent l'identité du ravisseur : Fabien Courvoisier, un routier jusqu'à présent sans histoire. Qu'est-ce qui a bien pu le pousser à séquestrer et peut-être tuer un couple et leur enfant ? Y a-t-il un rapport avec la disparition d'Ingrid, sa propre épouse, et leur petite fille ? Puis lorsqu'ils retrouvent Agathe Walsh dans un abri en pleine montagne, il apparaît que Courvoisier, loin d'être un psychopathe, a tout fait pour éviter de faire du mal à ses victimes. Pire, il semblait n'avoir aucune envie d'agir comme il l'a fait. Était-il en service commandé ? Mais quel instrument de chantage pourrait-on employer pour pousser un paisible routier pauvre comme Job à enlever des inconnus ? Et le temps passe sur les forêts enneigées alors que Milton Wash reste introuvable...
De Thierry Berlanda, auteur fiable s'il en est, on avait goûté dernièrement l'excellente trilogie de "Jurong Island". Ce roman est donc la preuve que même les meilleurs peuvent avoir une baisse de forme... Le début accroche, mais alors qu'en général, l'auteur tisse toujours une narration impeccable, l'enlèvement lui-même est étrangement peu clair, ce qui ne se justifie nullement par la suite. Car le roman prend alors la forme d'un marabout-d'ficelle, un témoignage menant à un autre, au point d'émousser l'intérêt initial. L'auteur compense par une résolution ingénieuse et bien sentie, mais que de temps perdu avant d'y arriver ! On en retire l'impression que le tout aurait fait un bon poche de deux cent vingt pages comme la collection "Spécial-Police" savait les torcher sous la plume d'un Brice Pelman ou d'un Georges-Jean Arnaud. Ce n'est pas vraiment le syndrome du Livre ventripotent™, plutôt que l'histoire aurait bénéficié de cent pages d'allègement. On attend de voir ce que donnera son prochain roman...

Citation

Gigantesque couveuse, l'esprit d'Aline Gouet abrite des millions d'œufs dont chacun contient en miniature le déroulement futur d'une catastrophe.

Rédacteur: Thomas Bauduret mercredi 30 septembre 2020
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page