Xavier Dupont de Ligonnès : l'enquête

Le juge nourrissait un vice qui n'était en fait guère secret : une irrépressible gourmandise pour les gâteaux.
Giancarlo De Cataldo, Andrea Camilleri & Carlo Lucarelli - Les Juges : trois histoires italiennes
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Corps et l'âme
Frank Elder a fait partie des forces de police. Il y a sept ans, il a sauvé in extremis sa fille qui avai...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 25 février

Contenu

Essai - Policier

Xavier Dupont de Ligonnès : l'enquête

Disparition - Assassinat - Faits divers MAJ mardi 15 décembre 2020

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 15,9 €

Sylvain Gouverneur, Thibault Raisse, Pierre Boisson & Maxime Chamoux
Paris : Marabout/So Lonely, décembre 2020
208 p. ; 20 x 14 cm
ISBN 978-2-501-15860-2

Un mystère taille XDDL

Voilà un document bluffant ! C'est le bilan, neuf ans après, de la plus terrible affaire criminelle "domestique" de ces dernières décennies. Quatre journalistes du quinzomadaire Society s'y sont attelés pendant quatre ans (!). Leur enquête est parue avec fracas au cours de cet été 2020 en deux volets hors série vendus à quatre cent mille exemplaires en kiosque presse. L'essai est transformé par l'édition livre. On croyait tout connaître de cette horrible histoire d'avril 2011 pour l'avoir suivie pendant des mois puis des années. Mais le choc de voir le gros titre de Ouest-France annonçant en première page le samedi 12 octobre 2019 que Xavier de Ligonnès venait d'être arrêté en Écosse a prouvé qu'il suffisait d'une étincelle pour faire ressurgir le masque du démon. C'était une fake news ! Comme si XDDL avait besoin de ça.
Les quatre journalistes ont écrit une enquête fouillée, pointue, étonnante et passionnante qui s'ouvre avec un arbre généalogique bienvenu, comprend des photos, et s'achève sur de passionnantes cartes du dernier trajet de Xavier Dupont de Ligonnès mis en relation avec celui de son ami Michel Rétif, tous deux horodatés par leurs portables. Ces trajets prouvent qu'ils ont eu le temps de se rencontrer entre 11 heures et 15 heures avant la disparition de XDDL à 16 h 10 le vendredi 15 avril 2011, du parking du Formule 1 de Roquebrune-sur-Argens (Var), à pied et sous l'œil de la caméra de surveillance. Ici, pas de récits d'immersion et plus de relations des faits avec une écriture abordable et addictive. Le texte bien chapitré avec des titres laconiques mais accrocheurs sert le rythme haletant du récit épouvantable : celle d'un homme ayant prémédité l'assassinat de sa femme, de ses quatre enfants et de ses deux labradors avant de les enterrer tous sous la terrasse de la grande maison nantaise qu'il louait. Les quatre auteurs se basent donc sur la chronologie qui, grâce aux portables et à leur bornage, devient d'une finesse telle qu'elle nous fait toucher du doigt le déroulement inexorable de la préparation, des exécutions, des effacement des traces, des leurres délirants lancés par mail, puis de la fuite. Tous les membres de la famille possédaient des portables qu'ils utilisaient abondamment. Tous les appels, les messages, les recherches sur Internet, toutes les coupures ont établi un emploi du temps implacable où, en creux, se dessinent les actions de XDDL. Et le plus terrible c'est qu'on prend conscience combien cet homme a pu jouer ses divers rôles, par exemple le lundi 4 avril quand il est allé chercher son fils Thomas à Angers pour manger avec lui au restaurant et le reconduire ensuite à sa chambre d'étudiant alors qu'à Nantes, tout le reste de la famille avait déjà été exécuté pendant la nuit précédente. Le lendemain, le père demandera au fils (nauséeux après le repas : avait-il été drogué ? Son père avait-il renoncé à le tuer à ce moment ?) de venir à Nantes. Il lui achètera un dernier repas et regardera Midnight Express avec lui (le fils l'écrira dans un message) avant de l'exécuter. On apprendra aussi quels sont les petits objets pieux qui ont été disposés près des cadavres... Cette chronologie, reprise en tableau à la fin, commence presque symboliquement en janvier de la même année 2011, quand XDDL enterre son père qui l'avait abandonné adolescent, range ses affaires et récupère une carabine 22 long rifle cachée derrière les vêtements d'un placard. Les auteurs se gardent bien d'insister et ils ont raison. Car, à travers leur récit factuel, le lecteur saisit les bribes d'une personnalité pervertie par le père inconséquent. Mais c'est la mère qui décroche le pompon. Gourou médium borderline d'une secte catholique très très intégriste où l'image de Satan se conjugue avec celle du Christ, elle entretient le fantasme d'un être unique conjuguant les deux entités (quelques phrases sur une soirée orgiaque où la sœur de Ligonnès s'offre à tous les hommes pour concevoir cet être nous plonge même dans les délires de Rosemary Baby's).
On conclura sur la révélation du cruel destin des deux meilleurs amis du disparu, Michel et Emmanuel, hommes à sa botte depuis leur jeunesse, amoureux, fascinés... Qui était vraiment Xavier Dupont de Ligonnès ? Un grand brun à l'air sympa au costume de cow-boy dans son groupe de danse country ? Un type souriant derrière sa famille tout aussi souriante ? Ce n'est pas pour rien qu'on le signale encore partout depuis sa disparition. XDDL est monsieur tout le monde !
Car, c'est du moins son apparence.
Félicitations donc aux auteurs de cette enquête pointilleuse aux documents inédits qui nous font découvrir d'autres facettes dont ces deux amis proches, morts alcooliques et minés sans leur mentor, exploités par l'escroc manipulateur, paranoïaque sans doute, tordu par une religion pervertie, s'imaginant tout puissant en haut de sa pyramide de Ponzi. Et préférant mentir, monter des scénarios, anéantir tout autour de lui lors de son effondrement.

Citation

Rarement une affaire criminelle a donné lieu à autant d'appels que celle de Ligonnès, car sa traque n'ensorcelle pas seulement les policiers, elle tourmente tout un pays. Plus de 1000 signalements, des milliers de pages de dépositions, de lettres, de vérifications.

Rédacteur: Michel Amelin mardi 15 décembre 2020
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page