L'Hiver de Frankie Machine

Quand j'interroge un serial killer, je plonge dans les abysses de son âme.
Véronique Chalmet - Dans la tête des tueurs : portraits de profilers
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 19 juin

Contenu

Roman - Noir

L'Hiver de Frankie Machine

Social MAJ jeudi 07 janvier 2010

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Don Winslow
The Winter of Frankie Machine - 2006
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Franck Reichert
Paris : Le Masque, janvier 2009
380 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-7024-3313-3

Retraite avortée

À soixante-deux ans, pour Franck Machianno, il y a "la qualité de vie. Les petites choses qui comptent" et il y est attaché. La qualité de vie, Franck l'entretient par une petite routine, bijou d'organisation, qui lui permet d'assurer "quatre activités professionnelles, une ex-épouse et une petite amie". Quatre activités parfaitement légales, il va s'en dire et à San Diego, en particulier sur la plage où travaille Franck, tout le monde l'aime bien, et c'est tant mieux. Mais nous ne sommes pas dans une romance et les ennuis vont arriver en la personne de Mouse Junior, fils de Mouse Senior, le boss de San Diego. Car Frankie n'a pas toujours été cet homme courtois. Le passé va le rattraper et il va être obligé de replonger pour savoir qui lui en veut à se point.
"Mais qui peut bien avoir une telle dent contre moi ? […] Redescends sur terre […] la liste est longue." À lire les cinquante premières pages, on se dit que cet Hiver de Frankie Machine s'annonce bien, et c'est le cas. Un personnage bien campé, qui se dévoile progressivement, une histoire assez calme au début, qui correspond à l'ambiance bon enfant de la retraite et quand la situation se tend, une écriture qui devient plus vive, plus ciselée, plus incisive. Un des meilleurs romans de 2009 !

Nominations :
Prix Mystère du Meilleur roman étranger 2010
Prix Nouvel Obs BibliObs du roman noir étranger 2009

Citation

Franck aurait pu aisément les abattre sur place, mais à quoi bon ? Un jeune homme plus jeune les aurait sans doute descendus parce que son sang n'aurait fait qu'un tour et qu'il aurait encore l'orgueil du macho, mais, à mon âge, on sait que moins il y a de morts mieux on se porte.

Rédacteur: Christophe Dupuis mercredi 06 janvier 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page