Une mère sous influence

Puis il se retourne et voit le dessin de Nathalie. Au dessus du village, en pleine ciel, un visage domine la fresque. Un drôle de visage. Difforme, inquiétant, démoniaque.
Éric Maneval - Rennes-le-Château : tome sang
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 27 mai

Contenu

Roman - Thriller

Une mère sous influence

Psychologique MAJ lundi 11 janvier 2010

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Patricia McDonald
From Cradle to Grave - 2010
Traduit du par Nicole Hibert
Paris : Albin Michel, janvier 2010
338 p. ; sous jaquette 23 x 15 cm
ISBN 978-2-226-19568-5
Coll. "Spécial suspense"

Baby blues

Morgan est une jeune femme tranquille qui va devenir marraine de l'enfant de sa meilleure amie Claire. Elle découvre son amie un peu fatiguée et en déprime post-partum. Lors de la cérémonie, débarque Eden, une jeune fille qui déclare être la fille d'un premier lit du mari de Claire. Celui-ci n'a étrangement pas jugé opportun de prévenir sa nouvelle femme.
L'ambiance du baptême est du coup électrique mais n'empêche pas sa réalisation. Morgan rentre se coucher afin d'être en forme le lendemain pour répartir. Elle est réveillée au milieu de la nuit : Claire est en pleurs. Elle est accusée par la police d'avoir assassiné son mari et le bébé ! Morgan est sa seule planche de salut. Elle fonce au bureau de police et là, elle apprend que dans l'intervalle Claire a avoué...
Claire lui demande cependant de rester sur place afin de l'aider. Morgan décide d'accepter et peu à peu elle se demande si Claire n'est pas malgré tout innocente. Un des anciens amoureux de la suspecte vient spontanément présenter son aide à Morgan mais pourquoi agit-il ainsi ?

Dans les dames qui écrivent des polars psychologiques, il y en a trois qui sont considérées souvent comme au-dessus des autres : Mary Higgins Clark, Patricia McDonald et Carlene Thompson. Nous avouerons notre nette préférence pour cette dernière. McDonald est souvent un auteur de qualité mais avec ce roman, elle ne remplit pas toutes les promesses : si le cas présenté est intéressant, si le véritable coupable a des motivations bien décrites également, l'auteur n'arrive pas à faire décoller totalement son intrigue. Le lecteur se perd souvent dans les allers-retours de l'héroïne soit en prison, soit à l'hôpital, soit dans les quelques lieux où elle essaye de mener son enquête. Du coup les personnages secondaires n'acquièrent que peu de consistance et la sous-intrigue amoureuse pêche, débarquant comme un cheveu sur la soupe. De même les indices convergent rapidement vers un coupable si parfait qu'il en devient impossible. Mais nul doute qu'il s'agit d'une baisse de régime dans une œuvre et que Patricia McDonald nous reviendra en forme bientôt.

Citation

Hélas Claire avait avoué, par conséquent les policiers considéraient l'enquête bouclée.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 11 janvier 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page