Des gens bien

Le proc' Tommaseo est arrivé il y a cinq minutes ; il est allé s'emplafonner contre une pompe à essence. Et comme il s'était cassé ses lunettes, après la pompe, il s'est planté direct dans un poids lourd en stationnement.
Andrea Camilleri - Nid de vipères
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 18 septembre

Contenu

Roman - Thriller

Des gens bien

Braquage/Cambriolage - Drogue MAJ lundi 18 janvier 2010

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Marcus Sakey
Good People - 2009
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Séverine Quelet
Paris : Le Cherche midi, mai 2009
332 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-7491-1322-7
Coll. "Thriller"

Un thriller, un pur thriller !

Tom et Anna sont un jeune couple sans histoire. Des gens chics, cultivés, honnêtes, bref : des bobos propres sur eux, des gens bien. Aucune ombre au tableau. Enfin, ils aimeraient bien avoir un enfant mais n'y arrivent pas, malgré une coûteuse prise en charge médicale. Et gagner plus d'argent. Car ils ont quelques dettes à éponger, et un souci : l'immobilier plonge à Chicago, leur maison perd de sa valeur. Quand un jour l'appartement de leur locataire prend feu. Ils s'y précipitent. Rien de grave, sinon que le type est couché sur son lit, mort. Et qu'en fouillant un peu dans la cuisine ils découvrent quatre cent mille dollars en coupures de cent… La tentation est énorme d'un seul coup : ils ne lui connaissent pas de famille, et quant à leur morale, après tout, n'est-ce pas l'argent qui la fonde ? Un bien si vite acquis ne pouvant nuire à personne, ils décident de le garder. Et toute leur vie bascule : l'argent provient d'un braquage perpétré quelques jours auparavant par une équipe de sales types, en délestant une autre du fric et de la drogue qu'elle comptait vendre à l'un de ses clients… Tom et Anna vont ainsi avoir à leur trousse les uns et les autres. Mieux : ils ne veulent plus rendre l'argent et dans la confusion de la chasse qui leur est donnée, doivent improviser minute après minute les moyens d'y parvenir.

The Independent a raison d'affirmer qu'avec ce roman, le lecteur va se rappeler pourquoi il aime les thrillers : car c'en est un, et quel ! Tom et Anna en formation accélérée… À toute allure il leur faut apprendre à mentir, voler, truander, apprendre à se faire plus mauvais que les méchants, à se fiche des dommages collatéraux et cavaler sans cesse, jouer de combines toujours plus folles, poussant l'intrigue en rebondissements incessants, à une allure inouïe, les flics sur les talons et la peur au ventre. Piqué au vif – cela faisait bien longtemps qu'il n'avait lu pareil thriller -, le lecteur veut décrocher, je parie, mais c'est impossible. Impossible de ne pas aller jusqu'au bout, tout de suite, dans une impatience qui trahit une vraie fringale du genre, trop longtemps différée…


On en parle : La Tête en noir n°145

Citation

Ils avaient perdu la bataille contre la boboïtude, sans vraiment mener le combat, d'ailleurs.

Rédacteur: Joël Jégouzo lundi 18 janvier 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page