Otage

C'est vrai que, une fois de temps en temps, la meilleure solution pour aller du point A au point B, c'est de ligoter le propriétaire de la baraque.
Donald Westlake - Motus et bouche cousue
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 29 novembre

Contenu

Roman - Thriller

Otage

Terrorisme - Chantage - Prise d'otage MAJ jeudi 10 mars 2022

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,9 €

Clare Mackintosh
Hostage - 2021
Traduit de l'anglais par Françoise Smith
Paris : Marabout, janvier 2022
432 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-501-15769-8
Coll. "Romans"

Ô tage, ô désespoir

Une compagnie aérienne teste la première liaison entre Londres et Sidney sans escale. Outre des passagers lambda, il y a quelques vedettes et autres youtubeurs qui transforment le vol en une gigantesque opération commerciale. Mina est une jeune femme qui voulait être pilote d'avion, mais elle a craqué (on ne connaîtra les raisons exactes qu'au milieu du livre) et a "dû" se contenter de travailler comme hôtesse de l'air. Elle veut à tout prix faire ce voyage, parce qu'il est intéressant et parce qu'il lui permettrait de passer quelques jours en période de fêtes loin de son mari. En effet, elle a surpris ce dernier avec la jeune fille au pair et, depuis, ce n'est plus l'amour fou (ce qui se comprend). À peine a-t-elle pris place à bord de l'avion que des éléments lui apparaissent étranges : certains passagers lui semblent se comporter de manière bizarre et lorsqu'elle découvre un stylo pharmaceutique qui sert normalement pour la maladie de sa fille, elle pressent que les choses vont être compliquées. Et ça se complique quand elle reçoit des messages anonymes pour lui indiquer que sa fille est prise en otage et qu'elle doit aider des terroristes écologistes à prendre le contrôle de l'avion, afin de s'assurer une publicité planétaire. En parallèle, nous allons suivre le mari et sa fille, coincés par la nouvelle baby- sitter qui dans les faits est une complice des terroristes (c'est elle qui avait volé le stylo pharmaceutique). Enfermés dans le sous-sol, ils risquent gros entre la crise que pourrait avoir la fille et des méchants usuriers qui entendent faire rendre gorge au mari (il ne trompe pas sa femme mais a d'énormes dettes)...

Construction impeccable, Otage décline autour d'un personnage féminin ses capacités de résilience et de questionnements : doit-elle sauver ses passagers ou sa fille ? Pourra-t-elle piloter l'avion lorsque les terroristes auront peut-être tué ou endormi les pilotes, surmontant ses peurs passées ? Retrouvera-telle l'amour de son mari et surtout aura-t-elle enfin confiance en lui ? Sachant faire monter le suspense (autant dans l'avion que dans le sous-sol, et en intercalant des courts chapitres sur les pensées d'un passager ou d'un terroriste), Clare Mackintosh écrit de manière classique, très classique (on sent à la fois l'éventuelle adaptation cinématographique et les ateliers d'écriture), mais tout ça est fait de manière efficace et sérieuse, posant avec soin les personnages et les décors, se servant de la documentation. Quelques rebondissements finaux font la différence en offrant une conclusion amusée qui rehausse un peu le convenu du reste.

Citation

Je suis coincée entre papa et maman dans le taxi. J'ai l'impression d'être le filet sur un court de tennis, papa et maman se renvoient la balle. Encore te encore. Ça me dépasse. C'est ce que les gens disent quand ils ne comprennent pas quelque chose. Ça me dépasse. Comme l'eau quand on se noie.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 10 mars 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page