La Nuit du tricheur

Plus tôt dans la journée, j'avais été prise de panique en attendant l'ascenseur du parking. Les portes ont coulissé et je n'ai jamais pu monter dans la cabine alors qu'il y avait déjà des gens.
Chevy Stevens - Dans tes yeux
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 22 janvier

Contenu

Roman - Insolite

La Nuit du tricheur

Humoristique - Braquage/Cambriolage MAJ dimanche 21 février 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17,9 €

Hugo Buan
Saint-Malo : Pascal Galodé, janvier 2010
372 p. ; 21 x 15 cm
ISBN 978-2-35593-079-9

Dortmunder en France

Le commissaire Workan, en poste sur Rennes, est issu d'une vieille famille polonaise. Il possède des dossiers sur tout le monde ce qui lui permet de mener ses enquêtes à sa guise. Pour le seconder il a une belle brochette à sa disposition : une jeune immigrée deuxième génération amoureuse de lui, un adjoint qui s'obstine à lui téléphoner vers six heures du matin pour qu'il travaille, un supérieur obsédé par la paperasserie et une procureuse avec laquelle il entretient une relation haineuse de qualité. Il a aussi un souci dans la vie, un souci qu'il traine depuis de longues années comme un boulet, si tant est qu'on puisse qualifier un homme de "souci" : Fletcher, un cousin avec lequel il a passé son enfance à se battre, et qui est devenu truand. Un petit truand, certes, mais ingénieux et qui veut se venger de Workan, qui est un vantard et qui réussit. Il vient durant son nouveau passage en prison de mijoter un plan diabolique. Il a eu juste le malheur d'en parler un peu à un voisin de cellule, un baron de la pègre.
En sortant de prison, il réunit son équipe de choc : deux gros bras un peu nuls et Bau Bau, un recéleur homosexuel. Leur mission : aller voler des tableaux de Georges de la Tour qui sont dans une exposition spéciale dans la bonne ville de Rennes ! Ils vont déjà entamer leur surveillance depuis un gite rural où ils se font passer pour des chercheurs de l'aérospatiale ou des passionnés d'art mérovingien (ils ne savent plus bien) ! Mais Fletcher découvre que deux hommes de main de son ex-compagnon de cellule le surveillent ! Comment faire pour aller voir un vieux faussaire qui doit lui faire des copies des De la Tour ?
Sans compter que à peine leurs repérages commencés, le responsable de l'exposition est retrouvé mort, noyé dans un canal, avec une balle dans la tête (il cumule le pauvre). Mais il serait mort d'une crise cardiaque (là, c'est de l'abus de cumul). Tout se complique donc.

Troisième volet d'une série mettant en scène le commissaire Workan, La Nuit du tricheur est une heureuse surprise car Hugo Buan a choisi de se distinguer dans le roman policier à vocation primesautière et humoristique, dans la lignée de Donald E. Westlake, ou chez nous, pour les plus anciens lecteurs du genre, de celle d'un Charles Exbrayat. Un humour bon enfant soutenu par une intrigue logique (à l'écart des maitres comme Pierre Siniac ou Carl Hiaasen) où les éléments de l'histoire, les sautes d'humeur des personnages et certains seconds couteaux savoureux se répondent. Le tout est quand même appuyé sur une description minutieuse tout en détails, le roman évoquant quand même un joli vol, s'appuyant sur une connaissance arsenelupinesque des arcanes de la psychologie.
Hugo Buan sait monter des intrigues secondaires qui perturbent l'enquête principale et laissent douter de la suite des événements. De même, l'idée que le commissaire doit démêler les fils du vol tout en cachant qu'il suit la piste de son cousin, car il ne veut pas faire arrêter ce dernier (tout en trouvant un moyen de l'empêcher de gagner) est savoureux. À suivre...

Récompenses :
Prix du Zinc 2010

Nominations :
Prix du Zinc 2010

Citation

Quand le disque dur ressembla à un autoportrait de Bacon, il glissa les morceaux dans un sac en plastique en marmonnant :'saloperie de mémoire de merde !'

Rédacteur: Laurent Greusard samedi 20 février 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page