La Cinquième Victime

Quand Dauthuile signa sa déposition, la pendule Ricard accrochée au mur du fond affichait un accouplement parfait d'aiguilles sur le chiffre un.
Jean-Jacques Reboux - Pain perdu chez les vilains
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 18 juin

Contenu

Roman - Thriller

La Cinquième Victime

Psychologique - Tueur en série - Vengeance MAJ dimanche 30 mai 2010

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Public averti

Prix: 10,95 €

M. J. Rose
The Venus Fix - 2006
Traduit du français par Barbara Versini
Paris : Harlequin, mars 2008
474 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-2808-3829-0
Coll. "Mira"

De belles femmes en belladone…

Dans trente-trois jours, ce sera son anniversaire... Cinq femmes malfaisantes seront "punies. Et quelle punition : la mort... Penny d'abord, la lycéenne délurée, qui s'exhibe devant sa webcam, un phénoménal toy en main... Voici que sous les yeux de ses admirateurs, sa vie bascule, l'écume aux lèvres et le regard soudain torve. Le compte à rebours a bien commencé, tandis qu'Alan, confortablement installé dans sa vie bourgeoise, ne se doute de rien. Ou plutôt, vit une vague culpabilité après s'être fait prendre par sa femme la main dans le sac - si l'on peut dire -, à se repaître de clips pornos sur son ordinateur. La première victime a été empoisonnée à la Belladone. Quelques gouttes dans les yeux pour dénoncer ce qui siège derrière le plus éclairant des sens : le voyeurisme. Entre snuff movie et farce estudiantine, les mateurs ont pu assister à une mort passablement mélodramatique. Et nous en gaver. Tout comme s'en est abruti l'assassin. Quelque justicier masqué en fait, ayatollah frustré, humilié d'avoir été rejeté du côté repoussant de la vie.
Pétri de son discours psychologisant, ponctué par les soliloques autistes de la tueuse, ce roman, édité par Harlequin dans sa collection "Mira", et qui jouit de l'efficacité narrative de la maison d'édition, n'est pas sans pertinence dans la manière de mener une intrigue, d'en ménager les rebondissements ou les effets. Presque parfaitement "lissé", il conserve même ce léger déboîtement "hard" qui lui permet de ne pas sombrer dans la comédie d'un style par trop fréquentable...

Citation

S'endurcir vous abîmait.

Rédacteur: Joël Jégouzo mercredi 24 février 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page