Stop : 68 artistes s'engagent

Montalbano pensa que Catarella, à force de lui donner des noms sortis de sa tête, un jour ou l'autre lui ferait tirer dessus par quelqu'un d'un peu nerveux.
Andrea Camilleri - Le Sourire d'Angelica
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 22 février

Contenu

Nouvelle - Noir

Stop : 68 artistes s'engagent

Social - Écologique - Faits divers MAJ mercredi 11 octobre 2023

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 15 €

Collectif
Préface d'Alain Liévaux
Postface de Nicolas Le Flahec
Christian Roux (nouvelle)
Antoine Blocier (nouvelle)
Gwenaël Bulteau (nouvelle)
Alain Héril (nouvelle)
Marie Vindy (nouvelle)
Cyril Herry (nouvelle)
Fabrice Chillet (nouvelle)
Thyde Rosell (nouvelle)
Sébastien Gendron (nouvelle)
Anouk Langaney (nouvelle)
Anne Bourrel (nouvelle)
Corinne Moel-Darleux (nouvelle)
Max Obione (nouvelle)
Hubert Prolongeau (nouvelle)
Michèle Pedinielli (nouvelle)
Patric Jean (nouvelle)
Serge Quadruppani (nouvelle)
Elsa Marpeau (nouvelle)
Benjamin Dierstein (nouvelle)
Danü Danquigny (nouvelle)
Pierrick Starsky (nouvelle)
Mouloud Akkouche (nouvelle)
Jean-Marc Royon (nouvelle)
Camille Brunel (nouvelle)
Jean-Luc Bizien (nouvelle)
Jean Vautrin (nouvelle)
Alexandre Lenot (nouvelle)
Olivier Bordaçarre (nouvelle)
Stéphane Servant (nouvelle)
Chrysostome Gourio (nouvelle)
Samuel Deiler (nouvelle)
Sophie Vandeveugle (nouvelle)
Pascal Dessaint (nouvelle)
Gérard Mordillat (nouvelle)
Fabrice Cappizzano (nouvelle)
Jean-Marc Raynaud (nouvelle)
Marin Ledun (nouvelle)
Philippe Paternolli (nouvelle)
Jean-Yves Liévaux (nouvelle)
Jean-Hugues Oppel (nouvelle)
Dominique Delahaye (nouvelle)
Valentine Imhof (nouvelle)
André Faber (nouvelle)
Jérôme Leroy (nouvelle)
Yvan Robin (nouvelle)
Luc Chatel (nouvelle)
Jean-Luc Richelle (nouvelle)
Hervé Le Corre (nouvelle)
Jérémy Bouquin (nouvelle)
Corinne Naidet (notes)
Grégoire Magny (nouvelle)
Laurence Biberfeld (nouvelle)
Andrée A. Michaud (nouvelle)
Lionel Destremau (nouvelle)
Dalie Farah (nouvelle)
Éric Wittersheim (nouvelle)
Jeanne Desaubry (nouvelle)
François-Henri Soulié (nouvelle)
Christian Chavassieux (nouvelle)
Nicolas Roméas (nouvelle)
Sébastien Rutés (nouvelle)
Rachid Santaki (nouvelle)
Maryse Belloc-Richelle (nouvelle)
Georges Mérillon (nouvelle)
Jean-Denis Philippe (illustrateur)
Edmond Baudoin (illustrateur)
Paris : La Manufacture de livres, octobre 2023
180 p. ; 20 x 14 cm
ISBN 978-2-38553-018-1

Le retour de l'An 01

Né d'une initiative d'auteurs, Stop est la première pierre d'une volonté de relancer les débats. En ce sens, les textes et dessins proposés dans ce livre n'ont pas forcément une vocation à prétendre au chef d'œuvre mais à permettre d'une part la réflexion des lecteurs (même si je pense qu'une grande partie des acheteurs sont des gens déjà convaincus de la cause défendue, mais cela n'empêche pas non plus de l'offrir) et d'autre part d'initier dans les conventions, rencontres ou librairies des débats autour des problèmes soulevés. Le point de départ est simple : dire stop à des dérives diverses qui arrivent régulièrement dans l'actualité, que ce soit, le manque de volonté de la lutte contre le réchauffement climatique, les violences policières, etc. Pour ce faire, les différents signataires susmentionnés ont proposé des nouvelles, des essais, parfois des dessins, des poèmes pour évoquer différents aspects de ce STOP. Parmi eux, des hommes et des femmes déjà engagés en littérature policière et dont les noms sonneront aux oreilles. Aucun texte ne démérite, même si l'on peut être plus réfractaire aux envolées poétiques. Notons au moins l'essai entre optimisme et pessimisme de Mouloud Akkouche, le rappel d'une lutte historique qui a réussi par Maryse Belloc-Richelle, l'allégorie optimiste de Laurence Biberfeld, la vengeance du personnage chez Jérémy Bouquin, le regard sombre de Luc Chatel sur les médias traditionnels, l'adresse de Danü Danquigny aux forces motorisées, le texte plein d'espoir de Pascal Dessaint, le regard de Cyril Herry sur la disparition d'une forêt, les ruminations d'une vache à hublot par Valentine Imhof, la réflexion intelligente et forte de Marin Ledun, l'humour décalé d'Elsa Marpeau et de ses cochons, le désespoir serein d'Andrée A. Michaud, la vision de la fin d'une espèce par Hubert Prolongeau, l'option futuriste avec virus de Christian Roux, le texte de Marie Vindy entre espoir, désillusion et autobiographie qui résonne douloureusement, encore plus, aujourd'hui. Le focus sur ces textes-là n'enlève rien aux autres, mais cette liste est déjà une raison suffisante pour se procurer l'ouvrage. L'initiative, sous-titrée 2003, ce qui pourrait laisser croise soit à un état des lieux qu'il faudrait changer, soit à une périodicisation prévue, a le mérite d'exister, d'être soutenue par un éditeur et des associations et peut-être d'aider un peu plus à transformer un avenir qui s'annonce morose.

NdR - L'Anthologie se compose des textes et dessins suivants : "En attendant la fin n'attendons pas", de Mouloud Akkouche, "La Guerre des demoiselles", de Maryse Belloc-Richelle, "La Stratégie de l'églantier", de Laurence Biberfeld, "Respire", de Jean-Luc Bizien, "Bienvenue !", d'Antoine Blocier, "Stop", d'Olivier Bordaçarre, "Grouillot volontaire", de Jérémy Bouquin, "Un lit dans la forêt", d'Anne Bourrel, "Stop au spécisme", de Camille Brunel, "Petite lexicologie politique", de Gwenaël Bulteau, "Même plus peur, de Fabrice Cappizzano, "À quoi servent les médias ?", de Luc Chatel, "Ishtar", de Christian Chavassieux, "Lisa", de Fabrice Chillet, "L'Heure des BRAV", de Danü Danquigny, "Le Soldat", de Samuel Deiler, "La Dernière fournée", de Dominique Delahaye, "Le Double", de Jeanne Desaubry, "Lettre d'un vieux naturaliste", de Pascal Dessaint, "Le Tweet", de Lionel Destremau, "Le Fabuleux destin développement durable d'Hippolyte Crisibus", de Benjamin Dierstein, "Fin de monde", d'André Faber, "Où placer intelligemment 500.000 euros ?", de Dalie Farah, "L'Assassinat d'Hippolyte de la Rangière-Beaufort par la serveuse Dina Morcadio", de Sébastien Gendron, "Carlos", de Chrysostome Gourio, "Vous n'aurez pas mon corps", d'Alain Héril, "Une histoire des arbres", de Cyril Herry, "Rumination (the cannulated cow's blues)", de Valentine Imhof, "La Mesure des choses", de Patric Jean, "Dignes héritières", d'Anouk Langaney et Michèle Pedinielli, "Stop", de Marin Ledun, "Téméraires", d'Alexandre Lenot, "Timothée ou l'espérance", de Jérôme Leroy, "Stop ou écrire", de Jean-Yves Liévaux, "La Planète nous blues", de Grégoire Magny, "Balance tes porcs", d'Elsa Marpeau, "Le Ghant des fourchures", de Georges Mérillon, "Me, myself and I", d'Andrée A. Michaud, "L'Indifférence", de Gérard Mordillat, "Onde de choc", de Corinne Moel-Darleux, "Glande", de Max Obione, "Gdansk avec les loups (allégorie)", de Jean-Hugues Oppel, "Ce que nous sommes #21 (photo)", de Philippe Paternolli, "(Dessin sans titre)", Jean-Denis Philippe, "Le Dernier omoul", d'Hubert Prolongeau, "Un programme dans la nuit", de Serge Quadruppani, "Stop ou... encore plus !", de Jean-Marc Raynaud, "Les Gens de rien disent : Stop !", de Jean-Luc Richelle, "Paloma", d'Yvan Robin, "No land's man (blues de la traversée des décennies depuis 1970 environ)", de Nicolas Roméas, "Ya basta", de Thyde Rosell, "Daar, de Christian Roux, "Jour de cop", de Jean-Marc Royon, "Le dernier homme sur terre, de Sébastien Rutès, "Vols non-stop", de Rachid Santaki, "Les Meutes", de Stéphane Servant, "Les Tribulations du bonheur", de François-Henri Soulié, "Achache les cons et moi", de Pierrick Starsky, "Moissons tristes", de Sophie Vandeveugle, "Carol (deux dessins)", d'Edmond Baudouin, "On", de Carol Vanni, "Le Goût des mots, de Jean Vautrin, "Stop ou encore ?", de Marie Vindy & "La Petite reine est une salope", d'Éric Wittersheim.

Citation

Je crains le jour où des oiseaux suicidaires viendront se fracasser dans nos pare-brise en nous accusant de leurs yeux désemparés. Je crains le jour où ma sœur m'appellera pour me dire qu'on n'entend plus la plainte des huards, aux heures incertaines, sur le lac de notre enfance.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 11 octobre 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page