Petites histoires cruelles

Le Tutu a dépassé depuis longtemps le stade d'intoxication où on roule encore sous la table de loin en loin. Il a atteint ce point où la sobriété n'est plus qu'une île peuplée de monstres grouillants et ne peut mener qu'à une mort ignominieuse. Autrefois adepte de la biture brutale, il est devenu un fruit confit qui s'entretient avec un soin méthodique.
Laurence Biberfeld - Les Enfants de Lilith
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

De neige et de vent
Nous sommes à la frontière entre l'Italie et la France. Dans la montagne, Tordinona, un petit village...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 25 mai

Contenu

Nouvelle - Noir

Petites histoires cruelles

Psychologique - Social - Domestique MAJ vendredi 10 novembre 2023

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 9,8 €

Camilla Läckberg
Donne che non perdonano & Ga i fangelse - 2018
Traduit du suédois par Rémi Cassaigne, Suzanne Juul
Arles : Babel, octobre 2023
244 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-330-18384-4
Coll. "Noir", 300

Deux éclats d'un possible bijou

Voici réunies deux longues nouvelles de Camilla Läckberg, qui montre ainsi une autre facette de son écriture. "Femme sans merci", le premier texte, a un titre français qui joue sur le double sens du mot merci : s'agit-il de femmes qui ne reçoivent aucun merci pour ce qu'elles font ou à l'inverse de femmes qui n'ont aucune pitié ? Un peu des deux mon capitaine ! Nous allons suivre trois femmes au destin contrasté. La première est une femme russe, maquée avec un chef de gang qui s'est fait abattre. Elle a accepté d'épouser un Suédois pour fuir son pays, mais est tombé sur un macho de première qui la tient enfermée dans sa maison, couche avec elle quand il en a envie et lui a confisqué son passeport. La deuxième est une institutrice qui cache à tous que son mari la frappe régulièrement. La troisième est une journaliste qui a quitté son travail pour élever ses enfants et se rend compte que son mari la trompe avec une collègue plus jeune, tout en soutenant dans le journal des vieux reporters aux mains lestes. Mais elles vont toutes les trois essayer de trouver une solution et peut-être trouveront-elles une solution à travers les romans de Patricia Highsmith...
Le titre de la deuxième nouvelle, "Sans passer par la case départ", est également limpide. Il fait référence à un jeu célèbre. D'ailleurs, les quatre jeunes Suédois et Suédoises qui y jouent ont décidé d'y ajouter une variante. Lorsque l'on tombe sur la propriété d'un autre, on peut à la place de payer demander soit une action à faire, soit déballer une vérité sur soi. Même si ce sont des amis, le jeu devient cruel. Et comme, c'est le soir de Noël, à côté d'eux, leurs parents et des amis, réveillonnent. Le jeu va être l'occasion pour les quatre adolescents de découvrir des choses que les adultes leurs ont caché et qui les minent. Alors, comment se sortir d'une telle soirée indemne ?

Ces deux novellas de Camilla Läckberg vont jouer, plus que sur le sanglant, sur les réflexions psychologiques, sur le changement d'état d'esprit, sur des victimes qui peuvent décident de prendre leur revanche sur le monde, de manière noire et violente. Les deux nouvelles, de forme classique, servie par une écriture qui décrit avec soin l'esprit des protagonistes, leur façon de vivre les choses, réussissent à atteindre leur but, à savoir intéresser le lecteur, lui montrer une autre façon de juger, de proposer des histoires avec chute, de manière sensible et réussie.

NdR - Le recueil comprend les novellas suivantes : "Femmes sans merci" ("Donne che non perdonano", 2018) & "Sans passer par la case départ" ("Ga i fangelse", 2021).

Citation

Les buissons et les arbres qui séparaient les jardins étaient nus. La température était proche de zéro. Ingrid n'avait pas réalisé que la rue était aussi près de chez elle. Elle s'était abstenue de chercher comment s'appelait la femme dont le mari allait bientôt mourir.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 10 novembre 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page