J'ai tué mon prof !

Ils ont donc encore gagné sur le dos des éprouvés, comme au tout premier temps à Olduvaï, toutes ces vies négligées, ces corps évaporés sous l'excuse de la survie de l'humanité, cette élite qui reste seule, hilare et goinfrée de cette suffisance qui fait les gagnants de toutes les guerres.
Patrick de Friberg - Nous étions une frontière
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 15 décembre

Contenu

Roman - Policier

J'ai tué mon prof !

Énigme - Assassinat MAJ dimanche 28 mars 2010

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Réédition

À partir de 9 ans

Prix: 2,95 €

Patrick Mosconi
Paris : Syros, mars 2010
48 p. ; 17 x 11 cm
ISBN 978-2-7485-0902-1
Coll. "Mini Syros"

La force de la pensée au servir du Mal !

Julien est un petit chenapan. Il a mis de la colle sur la chaise de Lambert, son prof de dessin colérique (le prof, pas le dessin !). La farce a été totale. Le pantalon s'est déchiré et c'est un Lambert à la fois honteux et revanchard qui a giflé un Julien, qui a eu le mérite de se dénoncer pour éviter à ses petits camarades une punition collective. Mais la menace d'être renvoyé au prochain conseil de classe le pousse à souhaiter que son professeur tombe gravement malade (il l'a vu dans un film : si on y pense très fort on y arrive) pour être absent. Et, miracle, ça marche. Même trop bien vu que Lambert, une crise cardiaque le terrasse. Julien, persuadé d'être à l'origine de la mort de son professeur va alors affronter la famille et se dénoncer à la police...
Alors ça, c'est seulement si le plan A fonctionne. Et Patrick Mosconi en a décidé autrement. Avec ce court roman déjà paru en 1993 (quand les profs giflent les élèves, ceux-ci en ont honte : il y a eu une légère évolution depuis), Patrick Mosconi nous propose une histoire bouleversante pour un enfant de neuf ans. Deux jumeaux, une femme qui disparait trop tôt, une petite orpheline malade, une existence sacrifiée. Le méchant professeur dans l'inconscient des élèves se révèle quelqu'un de tendre, de sensible, un véritable héros de l'Antiquité. Et Julien là-dedans ? Eh bien, il découvre l'humanisme et le sens des responsabilités avec un lourd secret qu'il sera obligé de garder en lui sans même en parler à sa maman ou à son meilleur ami. Et qu'importe que cette intrigue ne tienne pas la route, les enfants iront de leur petite larme !

Citation

Quand on veut une chose, il faut se concentrer et y penser très fort... Et alors, tout peut arriver.

Rédacteur: Julien Védrenne samedi 27 mars 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page