Le Camp des morts

Clemencia se demanda ce qu'elle détestait le plus : le manque de professionnalisme de ses collègues ou la méfiance et le racisme à peine masqué des Blancs.
Bernhard Jaumann - L'Heure du chacal
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Vigilance
Dans un futur proche et indéterminé des États-Unis, une émission de téléréalité captive les populations :...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 20 octobre

Contenu

Roman - Noir

Le Camp des morts

Assassinat MAJ vendredi 23 avril 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 23,5 €

Craig Johnson
Death Without Company - 2006
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Sophie Aslanides
Paris : Gallmeister, mars 2010
314 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-35178-034-3
Coll. "Noire"

Actualités

  • 02/03 Édition: Parutions de la semaine - 2 mars
  • 31/01 Jeux: Craig Johnson: quatre fois plutôt qu'une
  • 19/01 Librairie: Craig Johnson derrière la Machine à lire
  • 07/01 Auteur: Craig Johnson séjourne à Bordeaux (33)
    Écla Aquitaine est une agence culturelle liée au Conseil régional ; son objet tient dans les quatre lettres de son sigle : Écrit, Cinéma, Livre, Audiovisuel. Sa structure, de type associatif, se compose d'un bureau et d'un conseil d'administration. Ses missions s'organisent en huit pôles dont un concerne la "vie littéraire" ; dans ce cadre ont été instituées les Résidences de la Prévôté : l'agence accueille dans un quartier central de Bordeaux écrivains - en priorité des auteurs étrangers dont tout ou partie de l'Å“uvre est traduite en français - et traducteurs, afin de leur offrir, le temps d'un bref séjour, un espace privilégié pour écrire ou mûrir un projet en cours.
    Depuis le 3 janvier et jusqu'au 30, c'est le romancier Craig Johnson qui bénéficie de cette résidence. À cette occasion, il sera tout au long du mois invité dans plusieurs librairies françaises :
    - Jeudi 20 janvier à 18 h 30 : médiathèque L'Écume des jours à Capbreton (place Yan-du-Gouf - Tél./Fax : 05.58.72.21.61).
    - Vendredi 21 janvier à 18 heures : librairie Tonnet à Pau (3, place Marguerite Laborde - Tél. : 05.59.30.77.33).
    - Samedi 22 janvier de 14 heures à 16 heures : librairie Bookstore à Biarritz (27, place Georges Clemenceau - Tél. : 05.59.24.48.00) et à 18 heures librairie Elkar, à Bayonne (1, place de l'Arsenal - Tél. : 05.59.59.35.14).
    - Mercredi 26 janvier à 18 h 30 : librairie La Machine à lire, à Bordeaux (13, rue Parlement Saint-Pierre - Tél. : 09.61.61.90.28).
    - Samedi 29 janvier à 17 heures : médiathèque José Cabanis, à Toulouse (1, allée Jacques Chaban-Delmas - Tél. : 05.62.27.40.00), en partenariat avec la librairie toulousaine Ombres blanches.
    Voilà donc un carnet bien rempli pour conclure une résidence que l'on espère avoir été d'abord assez sereine pour que Craig Johnson puisse écrire à son aise...
    Son troisième roman, L'Indien blanc, devrait paraître au printemps prochain, aux éditions Gallmeister comme les deux précédents. Il paraît que tous les ans à Noël, le romancier offre à ses lecteurs une nouvelle inédite qu'il met en ligne sur son site. Cette année, son éditeur français vous propose la traduction de l'une d'elles, intitulée "Un vieux truc indien", téléchargeable à partir de cette page. C'est un document .pdf de 48 pages, qui s'ouvre sur une brève biographie de l'auteur...
    Liens : Little Bird |Craig Johnson

  • 15/11 Prix littéraire: Trophées 813
  • 07/09 Auteur: Craig Johnson en tournée hexagonale
  • 03/07 Site Internet: Entre deux noirs, l'été se prépare
  • 02/06 Radio: Avant-goût estival sur les Ondes noires
  • 12/05 Auteur: Rencontrer Craig Johnson en mai...
  • 09/04 Édition: Parutions de la semaine - 9 avril

Western enneigé

Lorsque Mari Baroja meurt dans la chambre de son hospice, personne ne semble vouloir s'en émouvoir. Il faut dire qu'elle était âgée et que son décès a tout de l'arrêt cardiaque classique. Pourtant Walt Longmire, le shérif de Durant, dans le Wisconsin, a bien envie de creuser l'affaire. Inutile de dire que son intuition est la bonne. Mais son enquête va le mener cinquante ans en arrière. On replonge dans la vie de la victime, on traque ses origines, sa famille basque, ses liens avec la France, les Indiens, ses enfants... et son mari qui la battait. La complexité de l'affaire est confirmée quand Walt se rend compte que le shérif Lucian Connally, son mentor, a bien connu Mari avec qui il a même été marié... quelques heures, il y a cinquante ans.
Walt creuse. Il creuse comme un biographe, scrutant les photos, détaillant les regards, les attitudes, questionnant, fouillant et déterrant ce que tout le monde pensait être bien enfoui, ces petits secrets qui prennent leur temps pour mûrir avant de venir exploser avec leur lot de cadavres. Et un meurtrier qui court dans la neige, laissant des traces de pas plus grandes encore que celles du shérif.

Craig Johnson livre ici le second volet des aventures de Walt Longmire. Il y décrit les paysages enneigés où les voitures de patrouilles viennent s'enliser ou s'encastrer dans les talus. Il décrit avec humour, humanité et chaleur cet univers où les femmes et les Indiens tiennent un rôle central. Il faut dire que Johnson soigne particulièrement ses personnages, comme Henry Standing Bear, barman et acolyte officieux, Vic, collègue officielle au verbe haut qui résonne dans les talkies-walkies, ou Sancho, jeune mexicain qui vient d'intégrer l'équipe et a la bonne idée de parler basque. Au final, une belle bande de cow-boys et d'Indiens qui nous entraînent dans une histoire où la chaleur des cœurs n'a d'égal que la froideur des corps.


On en parle : Carnet de la Noir'Rôde n°40

Récompenses :
Trophée 813 Michèle Witta du roman étranger 2010

Nominations :
Grand prix de la littérature policière - roman étranger 2010

Citation

L'endroit était bondé. Tout le monde se figea quand ils virent entrer un shérif armé, deux adjoints, un Indien et un ouvrier ; ils durent nous prendre pour les Village People.

Rédacteur: Gilles Marchand mardi 06 avril 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page