Cristal défense

La Loi, la Justice, toutes ces conneries auxquelles croient les mômes quand ils veulent devenir shérif ou justicier. Auxquelles j'ai cru jusqu'à il n'y a pas si longtemps.
Gwenaëlle Lenoir - Petites morts à Gaza : qui a tué Marwa ?
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 24 janvier

Contenu

Roman - Espionnage

Cristal défense

Économique - Tueur à gages MAJ dimanche 11 avril 2010

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Catherine Fradier
Vauvert : Au diable vauvert, mars 2010
536 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-84626-224-8

L'espionnage revu et corrigé...

L'Agence de sécurité économique dirigée par Léo de Coursange s'intéresse de près à un vol de données au sein de Couguar, une entreprise de biotech. De fil en aiguille, ils découvrent les magouilles d'Aristee, un puissant semencier qui entend bien s'emparer du marché mondial des OGM et ce, par tous les moyens. Pour Léo, l'affaire devient personnelle lorsque son mari trouve la mort dans ce qui passe pour un suicide, mais qui, pour elle, ne peut être qu'un meurtre. Et une tueuse chinoise rôde...
Le roman d'espionnage de papa a muté : fini les méchants Russes et les braves Américains défenseurs du monde libre, le jeu se fait désormais au niveau économique entre puissantes multinationales... mais en conservant les mêmes bases : complots, infiltrations, assassinats ciblés et clés USB remplaçant les microfilms. Et ce roman reprend à son compte le côté vertigineux de ces pages inspirées directement par l'actualité, au point que si le lecteur est parfois largué, il reste content d'être aux premières loges ! Mutans mutandis, s'il y a longtemps que la littérature s'est couchée devant le cinéma, ce texte reprend ouvertement (et s'en vante même) les principes des séries TV, à travers un style sec sans aucune description, des chapitres courts et une équipe dont, dans une scène d'exposition, chacun est ramené à sa fêlure personnelle qui lui tient lieu de caractérisation. On pourra s'interroger sur ce principe de sujétion volontaire et regretter une fin un peu abrupte (ouverture sur un tome 2, pardon, une saison 2 ?), mais cette tentative de dépoussiérage des vieux mythes est tout à fait réussie.

Récompenses :
Prix Polar Michel Lebrun 2010

Nominations :
Prix des lecteurs de Villeneuve lez Avignon 2010
Calibre 47 2011

Citation

Les romans d'espionnage lui permettaient de réfléchir en se divertissant. Elle y retrouvait les atmosphères feutrées qui lui étaient familières. Ses parents, son mari, son travail, tout son univers était confiné dans le panthéon des mots murmurés, rarement répétés.

Rédacteur: Thomas Bauduret dimanche 11 avril 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page