Cristal défense

Nous y voyons la preuve que les réacteurs nucléaires qui existent autour de nous n'ont pas qu'un seul visage. Ils en ont plusieurs, souriants et menaçants. C'est se faire des illusions que croire qu'ils ne font que sourire.
Keigo Higashino - La Prophétie de l'abeille
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Corps et l'âme
Frank Elder a fait partie des forces de police. Il y a sept ans, il a sauvé in extremis sa fille qui avai...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 25 février

Contenu

Roman - Espionnage

Cristal défense

Économique - Tueur à gages MAJ dimanche 11 avril 2010

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Catherine Fradier
Vauvert : Au diable vauvert, mars 2010
536 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-84626-224-8

Actualités

  • 24/11 Prix littéraire: Sélection du prix Calibre 47
    La sélection pour le Prix "Calibre 47" 2011 décerné à l'occasion du festival Polar'encontre est maintenant définitivement arrêtée. Il s'agit des quatre romans suivants :

    Cristal défense, de Catherine Fradier (Au diable Vauvert)
    Le Bourreau de Puigcerda ou El ultimo Garrote, de Daniel Hernandez (Mare Nostrum, "Polars catalans")
    Bien connu des services de police, de Dominique Manotti (Gallimard, "Série noire")
    Adieu Jérusalem, d'Alexandra Schwartzbrod (Stock, "Thrillers")

    Le Prix sera remis le 12 mars 2011 lors de l’inauguration de la sixième édition de Polar’Encontre.
    Le Jury cette année est composé des sept membres suivants :
    Christophe Dupuis (Libraire), Martine Garrigou (Association "À livre ouvert"), Jacqueline Lapeyre (Association "À livre ouvert"), Cyrille Mousset (Association "813"), Anne Secret (lauréate du Prix "Calibre 47" 2010), Pierre Séguélas (Association "813"), Groupe de lecture "Polar" (Médiathèque Nérac).

    L'équipe de Polar'Encontre souligne que les sélections de Cristal défense, de Bien connu des services de police et de Adieu Jérusalem a été faite au début de l'été 2010. Et donc qu'elle est largement antérieure à la distribution des prix (Prix Michel Lebrun décerné à Catherine Fradier ; Grand Prix de la Littérature Policière à Alexandra Schwartzbrod ; Trophées "813" à Dominique Manotti).
    La sélection du roman de Daniel Hernandez, qui sortira en librairie à la fin du mois de novembre, a, elle, été faite sur tapuscrit.
    En ce qui concerne les présélections pour le Prix "Calibre 47" décerné en mars 2012, les modalités sont les suivantes :
    Les romans doivent être édités entre le 1er novembre 2010 et le 30 octobre 2011.
    L'ensemble des maisons d'édition peuvent envoyer leurs services de Presse à :
    Pierre Séguelas
    17, rue Palissy
    47000 Agen

    Enfin, l'illustrateur Max Cabanes a déjà réalisé l'affiche de cette sixième édition de Polar'Encontre, affiche qui tient lieu d'illustration à cet article.
    Liens : Bien connu des services de police |Adieu Jérusalem |Anne Secret |Christophe Dupuis |Alexandra Schwartzbrod |Dominique Manotti |Catherine Fradier |Max Cabanes |À livre ouvert |Polar'Encontre

L'espionnage revu et corrigé...

L'Agence de sécurité économique dirigée par Léo de Coursange s'intéresse de près à un vol de données au sein de Couguar, une entreprise de biotech. De fil en aiguille, ils découvrent les magouilles d'Aristee, un puissant semencier qui entend bien s'emparer du marché mondial des OGM et ce, par tous les moyens. Pour Léo, l'affaire devient personnelle lorsque son mari trouve la mort dans ce qui passe pour un suicide, mais qui, pour elle, ne peut être qu'un meurtre. Et une tueuse chinoise rôde...
Le roman d'espionnage de papa a muté : fini les méchants Russes et les braves Américains défenseurs du monde libre, le jeu se fait désormais au niveau économique entre puissantes multinationales... mais en conservant les mêmes bases : complots, infiltrations, assassinats ciblés et clés USB remplaçant les microfilms. Et ce roman reprend à son compte le côté vertigineux de ces pages inspirées directement par l'actualité, au point que si le lecteur est parfois largué, il reste content d'être aux premières loges ! Mutans mutandis, s'il y a longtemps que la littérature s'est couchée devant le cinéma, ce texte reprend ouvertement (et s'en vante même) les principes des séries TV, à travers un style sec sans aucune description, des chapitres courts et une équipe dont, dans une scène d'exposition, chacun est ramené à sa fêlure personnelle qui lui tient lieu de caractérisation. On pourra s'interroger sur ce principe de sujétion volontaire et regretter une fin un peu abrupte (ouverture sur un tome 2, pardon, une saison 2 ?), mais cette tentative de dépoussiérage des vieux mythes est tout à fait réussie.

Récompenses :
Prix Polar Michel Lebrun 2010

Nominations :
Prix des lecteurs de Villeneuve lez Avignon 2010
Calibre 47 2011

Citation

Les romans d'espionnage lui permettaient de réfléchir en se divertissant. Elle y retrouvait les atmosphères feutrées qui lui étaient familières. Ses parents, son mari, son travail, tout son univers était confiné dans le panthéon des mots murmurés, rarement répétés.

Rédacteur: Thomas Bauduret mercredi 24 novembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page