Le Mort du noyer

Le type était en train d'éplucher des livres d'histoire avec ses lunettes sur le nez et, l'instant d'après, il se retrouve face au cadavre déchiqueté d'une jeune femme.
Dan Waddell - Code 1879
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 27 septembre

Contenu

Roman - Policier

Le Mort du noyer

Enquête littéraire MAJ samedi 17 avril 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 14 ans

Prix: 11,5 €

Claire Mazard
Laurent Rivelaygue (illustrateur de couverture)
Paris : Seuil jeunesse, mars 2010
304 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-02-101102-9
Coll. "Karactère(s)"

Polar décalé en maison de retraite

Curieuse destination pour un roman jeunesse que les Cimes bleues, résidence pour personnes âgées et leurs amis de race canine au fin fond de l'Auvergne. C'est pourtant là que se situe l'action du dernier livre de Claire Mazard, auteur de plusieurs romans jeune public. Un matin, à l'aube, un résident découvre le cadavre d'un homme entièrement nu au pied d'un noyer tricentenaire, Dionysos, figure importante de cet opuscule. Imaginez le vent de panique parmi les résidents ! Cet homme est malheureusement inconnu de tous, employés comme personnes âgées. Le mort n'a évidemment pas de papiers sur lui et bien entendu personne n'a rien remarqué d'anormal... L'enquête piétine, le commissaire Gilles Lafosse se sent étouffer dans cette vallée d'Auvergne encaissée, et regrette son grand amour perdu qui ne supportait pas la région et dont le souvenir le hante. En outre, parmi les pensionnaires se trouvent trois petits vieux passionnés par les romans policiers qui mènent leur propre enquête. Et le pire, c'est qu'ils semblent avancer plus vite que le commissaire ! Pour combler le tout, un célèbre écrivain de polars s'installe dans la région afin de rédiger son prochain thriller pour la plus grande joie du trio de retraités !
Ce roman s'adresse en particulier à un public d'amateurs de romans policiers, l'auteur faisant de nombreux clin d'œil à ce genre littéraire, évoquant Agatha Christie, Frédéric Dard ou même Georges Simenon. Mais il peut aussi être lu par tous les autres qui apprécient le roman noir. L'enquête est menée par un commissaire et sa coéquipière de façon tout à fait traditionnelle. Un humour subtil sillonne tout le roman. La fin ne manquera pas de surprendre. Ce livre vaut le détour.

Citation

L'homme ne pouvait pas être déjà nu quand il avait été tué. On ne se promène pas totalement à poil dans le jardin d'une maison de retraite à minuit, en automne.

Rédacteur: Valérie Sebag jeudi 15 avril 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page