Sang pour sang

Aujourd'hui, il venait de tordre le cou au mot PUGNACE et il en tirait la sereine satisfaction du devoir accompli.
Pascal Garnier - Les Hauts du bas
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 25 mai

Contenu

Roman - Policier

Sang pour sang

Historique - Assassinat MAJ mardi 17 août 2010

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Gipsy Paladini
Montréal : Transit, octobre 2009
314 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-1-926745-16-9
Coll. "Sang pour sang"

Le retour de la "Série noire" à l’ancienne…

1965. L'inspecteur Al Seriani enquête sur un meurtre particulièrement horrible assorti de mutilations. Une enquête qui le mènera jusqu'au bout de la nuit, sur la piste d'anciens nazis et des traces indélébiles qu'ils ont laissé...
Pas de doutes, Sang pour sang pourrait être une "Série noire" des années 1980, comme si le noir estampillé US redevenait à la mode. Jusqu'à la présentation d'un autre âge nous sortant les clichés du "écrit à l'américaine", coco, kwâââ (ah, comme Dan Brown ou James Patterson ?) et une "enquête qui révèle les pires aspects de la nature humaine" (non, sans blague ? On dirait du Thilliez). Est-ce pour cela que Sang pour sang se situe dans les années 1960 ? Quant au personnage principal, anti-héros classique, il est différent du "détective à problème", même si ses considérations n'ont rien de neuf. Le tout a un certain côté "87e District" (pour les amateurs d'Ed McBain)... Le roman est plutôt agréable et ravira le lecteur occasionnel ainsi que les partisans du "c'était mieux avant". Les vieux de la vieille auront peut-être l'impression de déguster d'aussi vieilles recettes, certes bien mijotées, mais sans pour autant qu'elles apportent grand-chose de neuf. La conclusion bien sentie, n'empêche pas néanmoins l'impression que l'on a de se trouver en présence d'un texte placé dans une capsule temporelle trente ans auparavant et déterré aujourd'hui. Un peu duraille en regard de la préface de l'éditeur qui nous promettait la énième merveille du monde...

Citation

Voyez-vous, cher docteur, dans la police, on est de vrais fouineurs. On adore creuser comme des rats dans la vie des gens pour y découvrir des secrets qu'ils auraient bien voulu garder ensevelis à dix pieds sous terre, au fin fond d'une forêt déserte...

Rédacteur: Thomas Bauduret mardi 20 avril 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page