Alibi Club

Kelbian Carvalho a procédé à une vague honteuse de licenciements sommaires pour réaliser des économies sur le dos de ses employés. Cette décision menace de provoquer une grave disette pendant l'hiver. Policarpo a tenté de s'y opposer en tant que président de la branche locale du Syndicat des travailleurs ruraux. On connait la suite.
Hubert Tézenas - L'Or de Quipapá
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 25 mars

Contenu

Roman - Thriller

Alibi Club

Historique - Guerre MAJ dimanche 25 avril 2010

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Francine Mathews
Alibi Club - 2007
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Claire Breton, Isabelle Breton
Paris : Le Toucan, mars 2010
346 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-8100-0360-0
Coll. "Toucan noir"

Sauver le monde durant la débacle

Mai 1940. Cela vous dit forcément quelque chose. Les Allemands sont en train d'envahir la France. Entre la fuite de la population, la résistance des derniers soldats, et les Juifs exilés qui savent qu'ils doivent une nouvelle fois s'exiler, Sally une jeune américaine n'a qu'une idée : rejoindre son amoureux, Philip. Mais lorsqu'elle le découvre, ce n'est plus qu'un cadavre ! Retrouvé en pleine érection avec son amant pendu. Jeu sexuel déviant qui a mal tourné ? Philipp avait laissé des documents sur une entreprise allemande à Sally.
Dans le même temps un banquier, Spatz un espion allemand, une noble propriétaire de vignoble bordelais et une célèbre chanteuse qui ressemble beaucoup à Joséphine Baker se démènent avec de curieux bidons.... Sans entrer dans les détails, toute l'histoire tourne autour de la façon d'empêcher les Allemands de s'emparer d'une arme qui leur donnerait la suprématie absolue dans la guerre à venir mais leur meilleur agent est plus concerné par la récupération de papiers qui mettent en cause des entreprises dans la terrible affaire "T3", prélude sur les handicapés allemands au génocide racial.

Francine Mathews a travaillé pour la CIA. S'inspirant sans aucun doute de son expérience, elle a basé son intrigue autour de la débâcle française de 1940, un moment particulièrement tragique de notre Histoire. L'arrière-plan est reconstitué avec soin à travers le parcours de plusieurs personnages qui ne se contentent pas de rester sur Paris, mais évoluent du côté de Alise-Sainte-Reine, Marseille, ou même Bordeaux.
Elle maîtrise particulièrement sa narration, et le mélange entre les moments d'action et les instants sentimentaux sont de bonne facture. Il est bien évident que l'aspect thriller est moins prégnant dans la mesure où un grand nombre de lecteurs voit très rapidement la raison des meurtres et le pourquoi de la fuite. L'intérêt principal réside dans la description de ces personnages qui ne sont pas toujours présentés sous de bons jours. Elle montre comment certains en temps de guerre retournent sans vergogne leur chemise pour mieux profiter des facilités qui s'offrent à eux. L'ensemble varie les points de vue (ce qui évite de trop fouiller la psychologie de personnages dont beaucoup sont des êtres de sang et de chair, qui ont réellement vécus - comme la famille Joliot-Curie) pour montrer la complexité d'une situation dans un cadre romanesque qui vise tellement l'efficacité qu'il ne serait pas étonnant qu'il y ait rapidement une adaptation audiovisuelle.

Citation

Elle serra dans une main le masque à gaz et le jupon de sa robe en soie et se mit à courir, les pieds cisaillés par les lanières de ses satanées sandales.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 20 avril 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page