10 Petits insectes

L'odeur nauséabonde et douceâtre de fromage pourri de la chair en décomposition semblait si distillée et concentrée qu'elle traversait effrontément la barrière de menthol sous mon nez.
Simon Beckett - Les Murmures des morts
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Vigilance
Dans un futur proche et indéterminé des États-Unis, une émission de téléréalité captive les populations :...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 26 octobre

Contenu

Bande dessinée - Policier

10 Petits insectes

Énigme - Pastiche - Anthropomorphisme MAJ mardi 04 mai 2010

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 9 ans

Prix: 12,5 €

Davide Cali (scénario), Vincent Pianina (dessin)
Paris : Sarbacane, novembre 2009
80 p. ; illustrations en couleur ; 30 x 22 cm
ISBN 978-2-84865-341-9

Garanti 100 % pesticides

Ils sont dix. Dix petits insectes à se rendre sur l'île de la Tortue, qui, bizarrement, a plutôt une forme de poire. Et d'ailleurs ils sont onze. Chacun d'entre eux a reçu une invitation alléchante à un événement particulier : une audition de musique country, un congrès médical, un week-end de célibataires, un concours d'imitation de bâton de bois, une enquête à résoudre, de la crotte à volonté... Tout ça au même moment sur l'île de la Tortue ? "C'est étrange, tout de même / Oui. J'ai comme l'impression que ce congrès médical n'aura jamais lieu." Mais à peine le temps de s'intriguer de cette drôle de réunion et de s'attabler dans le salon de l'immense manoir qui les accueille qu'un lugubre message, enregistré sur un disque, résonne dans toute la pièce : "Bonsoir mes chères victimes, si vous entendez ce message sachez que d'ici deux jours vous paierez pour vos péchés ! Vous allez tous mourir !", suivi d'un rire sardonique ["Qu'est-ce qu'il y a sur l'autre face ? / Vous allez tous mourir (Version instrumentale)"]. Léger malaise... que Monsieur Cigal, fanfaron, tente de dissiper en levant son verre à la mort et à la musique country. Sauf qu'à la première gorgée, il passe du vert au bleu, et tombe raide mort, le nez dans son assiette.
C'est le début d'un impitoyable et réjouissant jeu de massacre auxquels les deux auteurs se livrent avec un plaisir évident. Âmes sensibles et ennemis du second degré s'abstenir ! Une par une, ces sympathiques bestioles seront écrasées, collées, congelées, décapitées, noyées jusqu'à la dernière (jusqu'à la dernière ?) dans un remake insecticide et gentiment trash du roman d'Agatha Christie Dix petits nègres. Et on se régale. Les dialogues de Davide Cali sont hilarants, servis par le dessin faussement naïf et la palette aux couleurs franches de Vincent Pianina. Cadrages habiles, découpages ingénieux, enchaînement des séquences et sens du rythme remarquable : on ne s'ennuie pas une minute au long de ces soixante dix pages truffées de clins d'œil, qui s'appuient sur les codes du genre pour mieux s'en amuser. Une fantaisie, un humour et une originalité qu'on croise beaucoup trop rarement dans la bande dessinée jeunesse. Le festival d'Angoulême ne s'y est d'ailleurs pas trompé, qui a fait figurer l'album dans la sélection officielle "adulte" de son édition 2010. Un vrai bon "7 à 77 ans" donc, à lire sans modération jusqu'à la dernière page, et même celle d'après.

Citation

- Moi ? Je n'ai jamais rien fait de mal. À part arracher la tête de mon mari puis le dévorer.
- ...
- Mais c'est un truc normal chez les mantes !

Rédacteur: Erika Menu mardi 04 mai 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page