La Onzième plaie

Cette affaire commence à prendre une tournure égyptienne, pensa Sudenmaa.
Martti Linna - La Maison de vos rêves
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 18 août

Contenu

Roman - Thriller

La Onzième plaie

Disparition - Trafic MAJ vendredi 04 juin 2010

Voyage au bout de l'enfer

Partouzes, sodomies, fellations, le tout sous l'œil de caméras. Des ingrédients qui peuvent rendre un roman excitant. Sauf quand les acteurs sont des enfants. Aurélien Molas s'attaque à un sujet difficile et controversé. La pédophilie et ses trafics de vidéos. Ce qui aurait pu être un livre versant avec facilité dans le voyeurisme, le sordide et le licencieux se révèle être un récit fascinant, qui dévoile sans concessions les perversités les plus abjectes de la nature humaine.
Alors que la France est au bord d'une guerre civile, et que les émeutes se multiplient, des cartons de dvd pédophiles sont découverts sur un cargo. La qualité de fabrication des supports laisse à supposer un trafic de grande envergure. Au même instant, deux jeunes filles se suicident sous un métro. Mais est-ce bien un suicide ? Deux affaires éprouvantes qui vont pousser les différents enquêteurs sur une même piste et à devoir tutoyer les immondices de la pédopornographie. Pas de répit dans ce roman, effroyable course contre la montre pour sauver des enfants de l'horreur. Dans la première partie, l'auteur crache sa rage au travers de phrases courtes, d'une écriture nerveuse dans laquelle filtre une souffrance palpable. Cette partie semble être l'antidote qui permet à Aurélien Molas de se défaire du poison qui l'habite afin d'entamer la seconde partie du roman apaisé, plus serein. Malgré la multiplicité des actions et des personnages, l'ensemble reste fluide et s'appuie sur un vocabulaire riche et varié. Le lecteur est happé, embarqué dans un voyage infernal, où lui comme les protagonistes ne ressortiront pas indemnes. La Onzième plaie est un livre qui dérange. Et c'est tant mieux.


On en parle : L'Indic n°9 |La Tête en noir n°144

Récompenses :
Prix du premier roman policier "Sang pour sang polar" 2010
Prix Raisin Noir du polar 2010
Prix Raisin Noir des lycéens 2010

Nominations :
Prix du Meilleur polar francophone 2010
Prix du roman policier de Serre-Chevalier 2011

Citation

Un homme nu et masqué pénétra dans le champ de la caméra. Les autres enfants furent poussés sur le devant de la scène, toujours filmée en plan fixe, sans coupe.

Rédacteur: Fabien Hérisson mardi 04 mai 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page