Dans les limbes

Delmare aimait ce mélange d'odeur de terre et de gasoil, la confrontation du métal de sa grosse voiture avec le minéral, la gomme de ses larges pneus qui arrache les cailloux et les projette alentour.
Jérôme Sublon - Corps rouge dans le Vercors
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 15 juillet

Contenu

Roman - Thriller

Dans les limbes

Psychologique - Médical MAJ mardi 25 mai 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Jack O'Connell
The Resurrectionist - 2008
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Gérard de Chergé
Paris : Rivages, octobre 2009
354 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-7436-2025-7
Coll. "Thriller"

Chef d'œuvre baroque

Sweeny, pharmacien de Cleveland dont Dany, le fils de six ans est plongé dans le coma depuis un an, quitte tout pour le faire hospitaliser à la clinique du Dr Peck, située à Quinsigamond, et vantée pour ses résultats. Sweeny est veuf (sa femme s'est suicidée suite à l'accident du petit), porte en lui la culpabilité, le chagrin, a perdu le sommeil, est irritable et est proche de la rupture. Nous sommes dans une histoire noire comme le rappelle l'auteur et tous les personnages que Sweeny croisera – médecins, infirmières, gardiens et bikers – auront un mobile caché qui pourra mettre Dany en danger. Ça, c'est la première histoire. Mais chez Jack O'Connell, les choses ne sont jamais simples (c'est ce qui fait toute sa force – et il faut aussi apprécier les rapports si particuliers entre les protagonistes), et les récits s'entremêlent ; la deuxième histoire principale est extraite de "Limbo Comics", l'illustré préféré du fils de Sweeney qui raconte l'errance de monstres de cirque : la fille homard, le garçon à la face de mule, l'hermaphrodite, les siamois, le garçon poulet... Bien évidemment (si on peut dire), tout finira par se rejoindre et le final fait partie de ceux qui vous transportent sacrément loin.
Cela faisait quelques années que Jack O'Connell – une des voix les plus originales du roman noir – n'avait pas écrit de polar. Il nous revient avec un texte des plus envoutant, "une complexe méditation gothico-industrielle sur l'identité, la nature de la conscience, la fabrication des mythes..." Ce nouveau roman s'ouvre avec une complète – et très personnelle – préface où Jack O'Connell explique la genèse du livre, son évolution, son rapport au roman noir et à l'écriture. Comme le dit l'auteur : "Donc oui, ceci est un livre sur le deuil, le chagrin et la rage. Sur le coma, les revues de BD et les produits pharmaceutiques. Sur les bikers psychotiques, les neurologues fous et les monstres itinérants. Mais, au bout du compte – et plus pertinemment, je crois c'est un livre sur la moralité complexe de l'écriture elle-même, de la fabrication d'un récit, d'une histoire." On ne pourrait mieux dire et il ne reste plus qu'une chose à espérer : qu'il ne mette pas neuf ans à écrire le prochain.

NdR - Pour ceux que ça intéresse, des bonus au roman se trouvent sur le site Enterlimbo.com. Il s'agit là d'un roman graphique interactif dont la musique angoissante ajoute à la paranoïa instillée par Dans les limbes.


On en parle : La Tête en noir n°142 |La Tête en noir n°141

Récompenses :
Prix Mystère du Meilleur roman étranger 2010

Nominations :
Grand prix de la littérature policière - roman étranger 2010

Citation

Les monstres étaient conduits par Bruno, le patriarche officieux, l'hercule chauve doté de tatouages et d'une moustache à la gauloise. Mais l'âme du clan – et le narrateur, dans la plupart des histoires – était Chick, le garçon à la bouche grotesque et au corps couvert de plumes

Rédacteur: Christophe Dupuis lundi 24 mai 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page