Quand la lune disparaît

Il paraît qu'avant de mourir on traverse un tunnel sombre et qu'une lumière très forte se trouve en son bout.
Alexandre Geoffroy - Les Roses volées
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 24 mars

Contenu

Roman - Policier

Quand la lune disparaît

Géopolitique - Braquage/Cambriolage MAJ lundi 21 juin 2010

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

James Church
Hidden Moon - 2008
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Vincent Delezoide
Paris : Le Seuil, avril 2010
336 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-02-096200-1
Coll. "Policiers"

Enquêter ou ne pas enquêter, telle est la question…

Pyongyang, Corée du Nord. Il y a peut-être eu un braquage de banque. Une première dans l'histoire nationale, très soucieuse depuis quelques années de l'intérêt des investisseurs étrangers, qu'un braquage pourrait importuner... C'est pourquoi une enquête est diligentée. Enfin... presque : en haut lieu, on veut et on ne veut pas que l'enquête aboutisse. Pire : personne ne sait au juste qui veut et qui ne veut pas... Situation ô combien inconfortable, désagréable au plus haut point et en tout premier lieu pour l'inspecteur en charge de l'enquête, il va sans dire... Car lui risque non seulement sa carrière sur un coup comme celui-là, mais sa vie. C'est qu'en Corée du Nord, on ne rigole pas avec les injonctions, fussent-elles paradoxales, voire surtout lorsqu'elles sont paradoxales : on meurt de ne pas s'y conformer. Ce qui ne veut rien dire dans pareil cas de figure, le paradoxe voulant que l'enquêteur enquête et n'enquête pas...
"O" - c'est le nom de l'inspecteur en charge du dossier -, l'apprendra vite à ses dépens : la Sûreté de l'État va justement l'enlever et le torturer pour lui rappeler qu'il doit enquêter sans faire semblant sur cette Affaire, mais peut-être ne pas la résoudre... L'enquête s'avère donc épineuse... D'autant que tous les témoins du braquage disparaissent les uns après les autres, tout comme les protagonistes des différents services convoqués pour la résoudre... De non-histoire en non-personnes trouvant une non-mort, on évolue dans une atmosphère pesante, dans une opacité totale plombant le récit de James Church avec une force peu commune.

Citation

Les Affaire de catégorie deux étaient celles où nous étions censés donner l'impression d'enquêter, mais qu'il ne fallait pas résoudre.

Rédacteur: Joël Jégouzo mardi 01 juin 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page