D'ombre et de lumière

Il n'y a que deux sortes de gens dans ce monde, ceux qui ont une âme d'arnaqueur et ceux qui sont des gogos.
Iceberg Slim - Trick Baby
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 20 novembre

Contenu

Roman -

D'ombre et de lumière

MAJ mercredi 02 juin 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 9,5 €

John Harvey
Darkness and Light - 2006
Traduit de l'anglais par Jean-Paul Gratias
Paris : Rivages, mai 2010
434 p. ; 17 x 11 cm
ISBN 978-2-7436-2107-0
Coll. "Noir", 777

Fin d'un cycle

Cela fait quatre ans que Franck Elder a pris sa retraite en Cornouailles, et le téléphone sonne rarement. Et lorsqu'il sonne, en général, c'est important. Comme ce jour où son ancienne femme l'appelle. Claire, une amie à elle, a disparu depuis plusieurs jours. La police de Nottingham est certes sur l'affaire, mais s'il pouvait descendre et jeter un œil... Elder décide donc de revenir sur ses terres, et la découverte quelques temps plus tard de Claire, va faire remonter le passé, une vieille affaire, jamais élucidée. Elder va reprendre le collier avec ses anciens collègues.
Avec ce troisième opus, John Harvey clôt sa trilogie consacrée à Franck Elder. On va regretter ce personnage, tout comme on regrette Charlie Resnick (même si John Harvey a décidé de le remettre à l'honneur). L'homme commençait sérieusement à s'installer dans le paysage, à faire oublier Resnick, justement (même si on croisait l'inspecteur à chaque fois), et John Harvey avait trouvé un nouveau ton, une nouvelle ambiance, tout aussi bonne. Cette dernière aventure est aussi forte que les précédente, avec un final prenant. Que ce soit Elder ou un autre, la seule angoisse qu'on peut avoir aujourd'hui, est que John Harvey arrête d'écrire !

Citation

Si elle avait eu une existence difficile, comme cela était probable, si elle avait connu le chagrin, ce qui était certainement le cas, elle avait traversé tout cela avec calme, détendue, presque sereine.

Rédacteur: Christophe Dupuis mercredi 02 juin 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page