Mémoires d'un rouge

Je te ramène à la maison, j'aurais dû le faire hier.
Eric Heisserer - Hours
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 27 juin

Contenu

Mémoires - Noir

Mémoires d'un rouge

Économique - Historique - Social MAJ dimanche 27 juin 2010

Note accordée au livre: 5 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 10,4 €

Howard Fast
Being Red - 1990
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Émilie Chaix-Morgiève
Paris : Rivages, mars 2005
522 p. ; 18 x 10 cm
ISBN 9782743613525
Coll. "Noir"

Une autre voix de l'Amérique...

Howard Fast entra au Parti Communiste Américain en 1944. Emprisonné en 1950 pour avoir refusé de s'en faire le délateur, il lui resta fidèle douze ans durant. Un engagement viscéral, tout entier articulé par un réel désir de justice, avant de rompre pour les mêmes raisons. C'est cet engagement qu'il raconte ici, avec nostalgie, le recul pris n'ouvrant qu'à l'expression d'un grand désarroi devant le gouffre ouvert par la fin des engagements politiques que rien n'est venu depuis compenser. Cela sans doute parce que cet engagement était porté par une révolte authentique, qui se fit jour en lui un jour de dèche à Brooklyn. Il faut dire qu'il y avait de quoi : l'Amérique d'avant la Seconde Guerre mondiale était celle de la misère extrême, donc le genre noir rendit alors si bien compte. Et issu de la classe ouvrière, l'un des rares après Jack London, Howard Fast, qui commença à travailler à l'âge de dix ans, savait de quoi cette misère relevait. Toute sa trajectoire romanesque en témoigna, dès sa première réussite avec sa nouvelle "The Children", qui dépeignait la misère des enfants des rues du New York yiddish. Vint ensuite le succès avec Conceived in Liberty (1936), vendu à plus de quinze mille exemplaires, qui lui permirent d'accomplir son long voyage vers l'Ouest, d'où il revint avec le génial The Last Frontier, qui le consacra définitivement dans le paysage littéraire américain comme l'un des plus grands. Relisez du reste ce roman dédié à la redécouverte du peuple amérindien. Il s'y affirme une conscience qui, en devenant mémoire, s'affirma comme la seule conscience historique américaine peu dupe d'un avenir dont Howard Fast devinait déjà les mensonges et l'hypocrisie.

Citation

J'avais traversé une société en désagrégation, sauvée in extremis de l'implosion par le déclenchement, six ans plus tard, de la Seconde Guerre mondiale.

Rédacteur: Joël Jégouzo lundi 07 juin 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page