Siècle bleu

Les femmes sont extraordinaires. À qui pensent-elles ? On ne sait jamais quelles idées passent par leur cerveau.
Marek - Poirot joue le jeu
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 16 juillet

Contenu

Roman - Thriller

Siècle bleu

Écologique MAJ vendredi 11 juin 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Jean-Pierre Goux
Paris : JBZ & Cie, avril 2010
446 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-7556-0500-6

Thriller écologique, espionnage ou techno-thriller ?

C'est à nouveau la course à l'espace, mais cette fois-ci, entre les États-Unis et la Chine. L'enjeu : l'hélium 3, gaz présent sur la Lune, et dont la maîtrise fait partie du plan de domination mondiale des Néocons. Les astronautes (forcément américains) arrivent avant les Chinois, mais lorsqu'une explosion détruit l'expédition, il faut bien donner une tête au peuple : ce sera celle de l'organisation écologiste et pacifiste Gaïa, connue pour commettre des actes d'écoterrorisme et accusée de sabotage. Mais un des astronautes a survécu, et sait qui sont les vrais coupables — et le véritable but de l'expédition...

Un thriller écologique qui arrive juste à temps pour attiser la haine des bobeaufs qui pourront demander l'extermination de Jean-Pierre Goux, son auteur, sur la place publique (sans avoir lu le livre, c'est "prise de tête" ces bouquins pour intellos). Mais en fait, si on ressort l'hypothèse Gaïa, ce texte relève tout autant de cette variante actuelle de l'espionnage moderne qu'on voit naître peu à peu. Mutans mutandis, les Américains ne sont plus des surhommes voués à défendre et dominer le monde dit libre, et les équilibres géostratégiques ont bien changé... De par sa structure qui privilégie le système sur l'humain, les personnages étant peu travaillés, on peut aussi évoquer le techno-thriller des années 1990 de par l'incroyable travail de documentation effectué. Une documentation qui, étrangement, n'est jamais lourdingue tant elle s'insère toute seule dans l'intrigue, même lorsqu'il s'agit de tactiques de pointe de cryptographie ! De plus, l'ensemble témoigne d'un mélange confondant de cynisme pour les enjeux mondiaux dépassant très vite les dirigeants et la capacité des foules à se laisser manipuler de la plus pavlovienne des façons pour peu qu'on agite le bon chiffon et de naïveté relative concernant les capacités de l'homme à s'adapter aux nouveaux tropes. Si ce pavé mets un peu de temps à démarrer, une fois sa vitesse de croisière atteinte, l'ensemble fonce avec une construction au cordeau et un souffle assez impressionnant. Ce qui laisse bien augurer de la suite... Heureusement, car ce tome 1 se termine sur un moment pour le moins critique ! À suivre de très près...

Citation

Les dents de Carlson grincèrent. Tout juste à l'aube de son mandat, il refusait de croire que son grand dessein puisse être de poursuivre une tâche commencée par l'ancien locataire de la Maison Blanche. Il aurait déjà suffisamment à faire pour réparer toutes les autres erreurs que cet imbécile avait commises.

Rédacteur: Thomas Bauduret vendredi 11 juin 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page