Adios Viracocha

En ce 11 novembre 1918, onze mille hommes furent tués ou blessés au cours de combats qui se déroulèrent alors que tous les officiers savaient le guerre finie.
Jed Rubenfeld - L'Origine du silence
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 24 mars

Contenu

Roman - Policier

Adios Viracocha

Arnaque - Disparition - Assassinat MAJ vendredi 18 juin 2010

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 16 €

Zolma
Paris : Jigal, mai 2010
208 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-914704-69-4
Coll. "Polar"

Lily porte sa Croix...

Paris, Carcassonne, Budapest, Clermont-Ferrand, Paris encore, un détour en Dordogne, Lézignan... Un vrai chemin de Croix pour Lily Verdine, engagée par un homme d'affaires qui lui a demandé de retrouver l'assassin de son frère, en cavale, et ce, avant les flics. Tiens, mais pourquoi donc ? L'offre n'a rien de généreuse en fait : le meurtrier supposé avait un don d'imitation incroyable et contrefaisait à merveille le champion toute catégorie de la BD, Run, sa victime. Et si le frère veut lui mettre la main dessus, ce n'est pas poussé par quelque esprit de vengeance presque compréhensible, non, non : c'est pour mettre le malfrat au travail, exploiter jusqu'à la corde la notoriété du regretté frérot et fournir le marché en inédits post-mortem...
Lily, pourtant pas mal dessillée, n'en revient pas... Mais fidèle à sa realpolitik, l'homme offrant une belle rétribution, elle se lance illico à la poursuite du fuyard. Las, Thomas semble courir plus vite, galopant à travers toute l'Europe en tours et détours infinis, se jouant des flics comme d'elle-même. Euh... Pas tout à fait tout de même, car c'est notre chevronnée Lily qui est à ses trousses, non ?
Lily qui gamberge entre deux gares et se demande pourquoi un faussaire talentueux aurait tué la vache à lait pour quelques poignées d'euros, quand il pouvait en récolter des millions sans se tuer à la tâche... Le mobile est obscur mais Lily a vu juste, et ce qu'elle découvre est pire que ce que l'esprit le plus retors pouvait imaginer : il y a une secte au bout de sa course, celle des séides de la croix de saint Pierre, qui ne croient guère mais empochent un argent fou...
On retrouve avec cet opus une Lily Verdine plus cynique que jamais, insolente à l'envi, tombant le blouson et le reste avec une santé sans égale...

Récompenses :
Prix Virtuel du Polar 2010

Nominations :
Prix marseillais du polar 2010

Citation

L'établissement était vide comme un œuf gobé.

Rédacteur: Joël Jégouzo mardi 15 juin 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page