Le Pilote de Likasi

Retiré aujourd'hui dans le Sud, Claeys y vit en tricotant en vase clos son monde mental. Dans son ermitage, ce metteur en scène de l'image fixe recrée en chambre l'univers noir du thriller américain, reconstitue son Paris, réinvente son New York.
Jean-François Jung - Le Monde de Jean-Claude Claeys
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 24 janvier

Contenu

Roman - Espionnage

Le Pilote de Likasi

Historique - Géopolitique - Vengeance MAJ mercredi 28 juillet 2010

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 10 €

Jean-Pierre Larminier
Le Puy-en-Velay : Jeanne-D'Arc, mai 2010
170 p. ; 19 x 12 cm
ISBN 978-2-911794-90-7
Coll. "Polar"

La loi du Talion...

Ghetto de Varsovie. Tout commence là. La fuite pour ceux qui le pouvaient encore. Alors Paris. Bientôt la Haute-Loire, l'Ardèche, à l'ombre du mont Mézenc. Où aujourd'hui Wilfried tente de se suicider, et se rate. Mais tout près, dans la même forêt, Wilfried découvre un carnage. Une femme, un homme, un chien. Les époux Vignalon viennent de mourir. Pour le Parquet, un meurtre – celui de la femme -, suivi du suicide de son mari. Mais pour les gendarmes locaux, rien n'est moins sûr. Les témoignages ne concordent pas avec cette version des faits : le chien hurlait encore quand le mari est mort...
Zaïre, trente ans plus tôt. L'exploitation éhontée des minerais africains enrôlant les pires barbouzes des nations occidentales. Wilfried y était. Le Rwanda, le lac Kivu. En compagnie d'un dénommé Simon. Et d'un Vignalon. Ceux-là même que l'on retrouve en pays cévenol, ou leurs proches, vivant dans un village de "Justes" (ceux qui sauvèrent des Juifs pendant la dernière guerre et furent "élevés" à ce rang par Israël), pas aussi honnêtes qu'on pouvait l'espérer. Simon, l'enfant juif, vient le rappeler au bon souvenir des uns et des autres, accessoirement des notaires qui ont trempé dans de sales combines destinées à détrousser des Juifs de leur comptes en banque.
On trouve de forts accents d'autobiographie dans ce roman aussi souverainement documenté sur le plan géopolitique que les précédents de Jean-Pierre Larminier, ancien instructeur parachutiste formé à la recherche du renseignement, et qui finissent par jeter un voile bien lourd sur la mémoire française...

Citation

En Afrique la nuit appartient au sexe, à la vie, le jour appartient à la mort.

Rédacteur: Joël Jégouzo jeudi 17 juin 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page