Tu ne m'oublieras jamais

Elle tourna la tête, lentement, en douceur, comme dans un mouvement programmé à l'avance. Et me regarda droit dans les yeux à son tour. Nos regards se croisèrent. Son visage se transforma. Elle savait que je savais.
Lee Child - Elle savait
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 14 octobre

Contenu

Roman - Thriller

Tu ne m'oublieras jamais

Disparition - Vengeance - Assassinat MAJ jeudi 08 juillet 2010

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,5 €

Peter James
Dead Man's Footsteps - 2008
Traduit de l'anglais par Raphaëlle Dedourge
Paris : Fleuve noir, mars 2010
524 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-265-08875-7

Quand on est mort, c’est pas pour longtemps

11 septembre 2001 à New York. Ronnie Wilson, looser professionnel est au bord du gouffre. La poisse le poursuit lorsque un avion vient percuter la tour sud du World Trade Center dans laquelle son rendez-vous de la dernière chance lui aurait permis de se refaire. Mais si cette poisse se révélait être la chance de repartir de zéro ?
Octobre 2007 à Brighton. Le squelette d'une femme est retrouvé dans un collecteur d'eau.
Une autre femme se retrouve coincée dans un ascenseur et reçoit ce simple sms : "Je sais où tu es".

Tu ne m'oublieras jamais est un roman puzzle dans lequel les fans de l'auteur retrouveront le commissaire Roy Grace, une figure récurrente de son œuvre.
Trois histoires, trois intrigues qui s'imbriquent les unes dans les autres au travers de chapitres courts et incisifs. Peter James réussissant à maintenir le lecteur en alerte grâce à de multiples rebondissements. On se plait à faire des incursions dans le milieu très fermé de la philatélie ou encore à être au cœur de l'action lors des attentats du 11-Septembre. Malgré un rythme soutenu, ne laissant pas de répit au lecteur, on regrettera un dénouement rapidement prévisible. Peter James dissémine des indices qui permettent au lecteur attentif d'anticiper l'explicit du roman. Tu ne m'oublieras jamais reste cependant un roman distrayant qui trouvera sa place dans un sac de plage.

Citation

On dit que ceux qui n'ont pas réussi à quarante ans ne réussiront jamais. Dans trois semaines, il en aurait quarante-trois.

Rédacteur: Fabien Hérisson mercredi 07 juillet 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page