Trajectoires dans le cercle

Who Dares Wins (Qui ose gagne - devise des SAS).
Jean-Jacques Cécile - Les Chiens de guerre de l'Amérique
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 24 mai

Contenu

Roman - Espionnage

Trajectoires dans le cercle

Politique MAJ jeudi 22 juillet 2010

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 23 €

Sophie Aman
Lons-le-Saunier : Aréopage, avril 2010
418 p. ; 22 x 16 cm
ISBN 978-2-908340-85-3

Espionnage à l'eau de rose...

Aude, jeune étudiante, est agressée par des inconnus lui demandant des "documents" en sa possession. Elle découvre alors que sa colocataire et amie Jeanne travaille pour les services secrets français ! Le patron décide de la recruter, mais ce sont les beaux yeux de son supérieur, Vivian, qui la décideront...
La quatrième de couverture annonce un roman "d'action, d'amour et d'aventure", mais c'est ici la seconde proposition qui domine : "Un roman d'amour au sein des services secrets" serait plus juste. On s'attache davantage à la romance et aux relations entre les personnages qu'à une action trépidante à la Jason Bourne, on y détaille dans le menu l'entraînement physique et moral des candidats à la fonction de barbouze et faute de véritables enjeux (et bien qu'à moment donné, l'auteur s'en défende par le biais d'un dialogue), entrer dans les services secrets semble parfois s'apparenter aux activités récréatives et sportives d'un Club Med... Bien qu'étant une ode aux services secrets (logique vu le parcours de l'auteur), l'ensemble évite le nationalisme exacerbé et témoigne d'un certain souffle sur ces quatre cent seize pages bien tassées, à peine gâchées par quelques erreurs de mise en page typiques des éditions "artisanales". Cette vision de l'envers du décor mérite un coup d'œil, pour peu que l'on sache bien que la couleur dominante est plus le rose que le noir !

Citation

Les stigmates que porte Aude laissent à penser que nous avons affaire à des gens organisés, pour ne pas dire déterminés. Le fait qu'Aude se soit enfermée dans un mutisme effrayé me laisse à penser qu'ils l'ont menacée. De quoi ?

Rédacteur: Thomas Bauduret jeudi 22 juillet 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page