Sarko et Vanzetti

La salle s'illumina tout à fait. Ce n'est qu'à ce moment qu'il remarqua la flaque de sang sur le sol.
Arnaldur Indridason - Le Duel
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 26 mars

Contenu

Roman - Policier

Sarko et Vanzetti

MAJ samedi 31 juillet 2010

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 7 €

Serguei Dounovetz
Paris : Baleine, mai 2010
256 p. ; 18 x 12 cm
ISBN 978-2-84219-474-1
Coll. "Le Poulpe", 267
Le Poulpe

Ce qu'il faut savoir sur la série

Le Poulpe est un personnage libre, curieux, contemporain. C'est quelqu'un qui va fouiller, à son compte, dans les failles et les désordres apparents du quotidien.
Quelqu'un qui démarre toujours de ces petits faits divers qui expriment, à tout instant, la maladie de notre monde. Ce n'est ni un vengeur, ni le représentant d'une loi ou d'une morale, c'est un enquêteur un peu plus libertaire que d'habitude, c'est surtout un témoin.

Un Octopode d’excellente cuvée !

Lorsqu'on s'appelle Vanzetti et qu'on travaille dans une usine d'armements nommée SARKOPHAGE, il est certain qu'on ne va pas se laisser délocaliser à l'autre bout du monde. Or en pleine occupation d'usine, Vanzetti est accusé du meurtre d'un vigile. Pour se disculper, il va faire appel à son ami de toujours, un certain Gabriel Lecouvreur, qui a le don pour fourrer son nez dans les sales affaires de la république PMU (Parti Minable Unifié)...
Après une série de grands crus (les Jean-Bernard Pouy, Jean-Marc Ligny et Jérôme Leroy, tous excellents), il est désormais évident qu'il était prématuré d'enterrer notre octopode préféré... lire un "Poulpe", c'est un peu comme entrer dans son bistrot de quartier : on sait ce qu'on va y trouver, mais l'expérience est toujours différente. Là, sous ce titre gouleyant, Sergueï Dounovetz retrouve la veine sociale exploitée également par son créateur Jean-Bernard Pouy pour Cinq bières, deux rhums en s'attaquant à des maux malheureusement trop actuels... sauf que ce roman qui fleure bon le sauciflard et le coup de rouge trace un trait sur tout ce qui pourrait ressembler à du misérabilisme, y préférant un humour gouailleur d'authentique titi parisien, et des personnages hauts en couleurs. Le tout se clôturant sur une scène d'anthologie où un certain avion de chasse anti-franquiste prend enfin son envol (ou pas). Encore une réussite pour cette collection désormais aux mains de Stéfanie Delestré. En cette période de sinistrose, on a plus que jamais besoin d'un vrai héros populaire (au sens noble) comme le Poulpe...


On en parle : Black Mamba n°18

Nominations :
Prix Virtuel du Polar 2010

Citation

Le Poulpe parcourut la rubrique faits divers du journal sans trouver de sujet bien palpitant. À part une femme qui s'était jetée du haut d'une tour de la Défense. [...] Une cinquantaine de témoins l'avaient vu se défenestrer, certains l'avaient même aidée à sauter, d'autre saluée par les fenêtres sur son passage, puis à partir du cinquième étage, elle avait été perdue de vue, plus rien, aucune trace.

Rédacteur: Thomas Bauduret jeudi 29 juillet 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page