Prix Arsène Lupin 2011

L'arrière de son crâne cogna contre un rocher dans le lit de la rivière. Le choc souligna et renforça cet aspect de cadavre. Et donc, loin de lui octroyer une seconde balle, Doc lui accorda à peine un second regard.
Jim Thompson - L'Échappée
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 23 juillet

Contenu

Prix Arsène Lupin - 2011

MAJ 18 mai 2011
La Baronne meurt à cinq heures

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17 €
Frédéric Lenormand
Quand Voltaire se fait enquêteur...
S'il ne veut pas se retrouver à la rue en ce mois de janvier 1733, ni être embastillé, Voltaire doit élucider le meurtre de la baronne qui l'hébergeait. Aidé de manière énergique par une jeune...
Lire la suite

Historique du prix

Le prix Arsène Lupin du meilleur roman policier a été créé en 2006 sous le patronage d'Alain Decaux de l'Académie française et sur l'initiative de l'Association du Clos Arsène Lupin, présidée par Florence Boespflug-Leblanc, petite-fille de Maurice Leblanc. Décerné par un jury à présidence tournante composé d'une dizaine de membres, tous lupinophiles à quelque degré mais venant d'horizons très divers - écrivains, historiens, libraires, cinéastes... - le prix récompense une œuvre de fiction qui se distingue par son originalité dans le domaine de la littérature policière et qui perpétue l'esprit de Maurice Leblanc. Une présélection est arrêtée courant janvier, et le prix est remis au printemps, généralement entre avril et mai, au Clos Lupin. L'auteur dont l'ouvrage a été distingué reçoit une dotation bien-sonnante (même si sous forme de chèque...).

Palmarès :
2013 : Au service de Sa Sainteté de Patrick Raynal (l'Écailler, "Pulp")
2012 : Occupe-toi d'Arletty ! de Jean-Pierre de Lucovitch (Plon, "Suspense thriller")
2011 : La Baronne meurt à cinq heures de Frédéric Lenormand (Jean-Claude Lattès)
2010 : Laguna nostra de Dominique Muller (Robert Laffont)
2009 : Choc en retour d'Hubert Monteilhet (De Fallois)
2008 : Intrigue à l'anglaise d'Adrien Goetz (Grasset)
2007 : Arthur & George de Julian Barnes (Mercure de France)
2006 : La Rose bleue d'Anthony Eglin (De Fallois)

Sélection et palmarès 2011

Pour la sixième fois, les jurés lupinophiles ont distingué un roman policier dans lequel ils ont reconnu la patte littéraire de Maurice Leblanc - son art du récit, l'humour fin dont il savait pimenter ses histoires... - ou bien retrouvé un héros dont l'astuce, l'intelligence alerte, l'habileté... rappellent en quelque manière les qualités d'Arsène Lupin.
Présidé cette année par Jean des Cars, le jury se compose de Claude Brûlé (auteur de théâtre, scénariste pour la radio et la télévision), Jacques Ferraton (collaborateur au Bulletin des Lettres), Adrien Goetz (écrivain et historien de l'art, chroniqueur au Figaro), Dominique Goust (conseiller littéraire), Isabelle Morini-Bosc (éditorialiste pour TV Magazine et journaliste à RTL), Pascal Thomas (cinéaste), Philippe Tournon (libraire), Jean Tulard (historien, membre de l'Institut), Frédéric Vitoux de l'Académie française (romancier, biographe, critique littéraire), Michel Zink (philosophe et enseignant au Collège de France), Jean-Claude Zylberstein (avocat, journaliste, éditeur, fondateur entre autres de la collection "Grands détectives" des éditions 10-18).

Au 9 janvier, la présélection comptait onze romans :
- La Tour noire de Louis Bayard (Le Cherche Midi)
- Enquête sur la disparition d'Émile Brunet d'Antoine Bello (Gallimard)
- Le Vampire de la rue des Pistoles de Jean Contrucci (Jean-Claude Lattès)
- Regards de femmes de Jean-Louis Debré (Fayard "Noir")
- Le Bal des frelons de Pascal Dessaint (Rivages)
- Prière de laisser ses armes à la réception de Daniel Fohr (Robert Laffont)
- Par un matin d'automne de Robert Goddard (Sonatine)
- La Rigole du diable de Sylvie Granotier (Albin Michel)
- Le Jeu du pendu d'Aline Kiner (Liana Lévi)
- La Baronne meurt à cinq heures de Frédéric Lenormand (Jean-Claude Lattès)
- L'Honneur de Sartine de Jean-François Parot (Jean-Claude Lattès)

Si Frédéric Lenormand était de nature à se méfier des vendredis 13 comme des chats noirs ou des passages sous échelle, il est probable qu'il a aujourd'hui rejoint le camp de ceux pour qui cette date particulière est plus faste que funeste : c'est en effet le vendredi 13 mai qu'il s'est vu remettre le 6e prix Arsène Lupin pour son roman La Baronne meurt à cinq heures paru en janvier 2011 aux éditions Jean-Claude Lattès.
Spécialiste du XVIIIe siècle, Frédéric Lenormand a déjà à son actif de nombreux ouvrages et plusieurs prix dont un décerné par la prestigieuse Société des Gens de Lettres. Beaucoup de k-libristes le connaissent pour avoir repris le fameux personnage du Juge Ti, créé par le romancier Robert van Gulik. Avec ce roman primé par les lupinophiles, il entame une série policière dont le héros enquêteur est rien moins que Voltaire... On subodore donc un de ces polars historiques pour lesquels l'engouement semble aller croissant et qui, habile mélange de fiction et d'Histoire, permettent aux profanes de parfaire leur culture historique tout en se distrayant.

Liste des ouvrages lauréats

La Baronne meurt à cinq heures

Liste des ouvrages nommés

Le Vampire de la rue des Pistoles | Le Bal des frelons | Le Jeu du pendu

Par Julien Védrenne

Pied de page