Prix Thierry Jonquet de la nouvelle 2012

La politique, les Cubains, les Américains, les Européens, les capitalistes, les socialistes, les communistes, les vers, le tiers-monde, je m'en fous comme de ma première chemise... On a des millions et des millions de dollars qui nous tendent les bras. On s'est battus pour en arriver là. Faudrait vraiment être cons pour s'embrouiller et tout foutre en l'air maintenant...
Matz & Luc Jacamon - Le Tueur, 12. La Main qui nourrit
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 10 juillet

Contenu

Prix Thierry Jonquet de la nouvelle - 2012

MAJ 31 décembre 2012
Émile Castillejos

Émile Castillejos

Né en Algérie, Émile Castillejos a passé son enfance et son adolescence en région parisienne. Après un bac littéraire, il entre à la SNCF pour l'atmosphère des gares et par admiration pour Henr...


Historique du prix

C'est au moment de la création du festival Toulouse, polars du Sud, que s'est imposée l'idée de lancer un concours de nouvelles. Nous sommes alors au tout début de l'année 2009, et Thierry Jonquet est encore de ce monde. Quand il décède, Claude Mesplède et Ida, son épouse, assistent à son enterrement, "une cérémonie faite de musique, de déclarations émouvantes" propice au "cerveau qui bouillonne". Comme il le rapporte "on se dit que c'est trop con de mourir si jeune. On se dit qu'on vient de perdre à la fois un grand romancier et un grand ami. On se demande alors comment faire pour perpétuer son souvenir et la première chose à laquelle [on]pens[e] immédiatement fut de baptiser le concours de nouvelles organisé par Toulouse, polars du Sud, du nom de Thierry, de la même façon qu'il existe un prix du roman Michel Lebrun. Et en plus, Thierry était un as de la nouvelle policière." L'histoire est entendue. Solange, la femme de Thierry Jonquet est sollicitée pour à la fois donner son avis et son accord. Elle s'empresse de répondre par l'affirmative. Dès sa première année, le prix se nomme "Prix Thierry Jonquet de la nouvelle". L'édition suivante, une vaste table ronde réunissant Claude Mesplède, Jean-Christophe Chauzy et Patrick Mosconi, animée par Hervé Delouche, Président le l'association 813 est réunie pour débattre et saluer la mémoire de Thierry Jonquet et de son œuvre.

Palmarès
- 2012 : Émile Castillejos pour "Le Danseur de tango"
- 2011 : Bernard Baune pour "Canal du soir"
- 2010 : Jean-Marc Lernould pour "De l'or pour les gaves"
- 2009 : Karine Guiton pour "Nid douillet"

Sélection et palmarès 2012

À l'occasion du dernier festival Toulouse, Polars du Sud, le quatrième Prix Thierry Jonquet de la nouvelle a récompensé un auteur bien du Sud, de la côte basque né en Algérie, déjà présent en nos murs, en la personne d'Émile Castillejos. Nul doute que la lutte a été serrée pour décerner un prix devenu au fil des années populaire. Le thème cette année était "Carton rouge", et l'on ne ait s'il a été donné directement ou suite à une succession de deux cartons jaunes. Gageons cependant qu'à défaut de hors-jeu, il y a eu très peu de hors-sujet. Le départage a donné un trio de tête masculin récompensés respectivement de 220, 200 et 180 euros. L'heureux primé, Émile Castillejos a, en outre, eu l'honneur d'une publication dans le magazine Toulouse Mag de novembre.

Palmarès 2012 :
1. Émile Castillejos : "Le Danseur de tango"
2. Éric Gohier : "La Question"
3. Olivier Roux : "Le Bal des gabians"

Liste des auteurs lauréats

Émile Castillejos

Par Julien Védrenne

Pied de page