Trophée 813 du roman francophone 2015

Des centaines d'enfants, de femmes et de vieillards furent menés en haute mer et jetés à l'eau après avoir été blessés à la baïonnette (Tribunal militaire, Istanbul, 1920).
Vahakn N. Dadrian & Taner Akçam - Jugement à Istanbul : le procès du génocide des Arméniens
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 17 juin

Contenu

Trophée 813 du roman francophone - 2015

MAJ 05 octobre 2015
Après la guerre

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €
Hervé Le Corre
La glaire des guerres
Hervé Le Corre est un romancier discret qui prend le temps d'écrire ses romans à un rythme quinquennal. La trame de ce nouveau récit repose sur un héritage douloureux, celui de la collaboration pe...
Lire la suite

Historique du prix

Créée en 1980, l'Association des amis de la littérature policière (puis amis des littératures policières) a dès l'année suivante décerné ses trophées. Initialement, la distinction entre roman francophone et roman étranger n'existait pas. C'est seulement en 1994 que le Trophée du meilleur roman subit une scission-métamorphose. Les principes d'élection ne changent pas. Il est demandé à chacun des adhérents, dans un vote à deux tours entre juin et septembre, de mentionner dans un premier temps ses cinq romans francophones de prédilection parus de juin à juin. Lors du second tour, sont présents les cinq romans ayant recueilli le plus de suffrages. À charge pour les adhérents de les départager avec un vote unique. Le lauréat étant l'ouvrage qui a obtenu le plus de voix.

Palmarès
2012 : Monsieur le Commandant, de Romain Slocombe (NIL)
2011 : Les Visages écrasés, de Marin Ledun (Le Seuil, "Roman noir")
2010 : Bien connu des services de police, de Dominique Manotti (Gallimard, "Série noire")
2009 : Tranchecaille, de Patrick Pécherot (Gallimard, "Série noire")
2008 : Zulu, de Caryl Férey (Gallimard, "Série noire")
2007 : Lorraine connexion, de Dominique Manotti (Rivages, "Thriller")
2006 : Dans les bois éternels, de Fred Vargas (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes")
2005 : L'Homme aux lèvres de saphir, de Hervé Le Corre (Rivages, "Thriller")
2004 : Sous les vents de Neptune, de Fred Vargas (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes")
2003 : Mourir n'est peut-être pas la pire des choses, de Pascal Dessaint (Rivages, "Thriller")
2002 : Pars vite et reviens tard, de Fred Vargas (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes")
2001 : L'Étameur des morts, de Georges-Jean Arnaud (Le Masque)
2000 : Cartago, de Jean-Hugues Oppel (Rivages, "Rivages noir")
1999 : L'Homme à l'envers, de Fred Vargas (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes")
1998 : Moloch, de Thierry Jonquet (Gallimard, "Série noire")
1997 : Morituri, de Yasmina Khadra (Baleine, "Instantanés de polar")
1996 : Le Massacre des innocents, de Jean-Jacques Reboux (Baleine, "Instantanés de polar")
1995 : Total Khéops, de Jean-Claude Izzo (Gallimard, "Série noire")
1994 : La Sirène rouge, de Maurice G. Dantec (Gallimard, "Série noire")

Sélection et palmarès 2015

Invitée pour son assemblée générale à Villeneuve lez Avignon dont c'était le Festival du polar, l'association 813 a dévoilé ce dimanche 4 octobre l'ensemble de ses Trophées pour l'année 2015. Dans la catégorie qui nous préoccupe, le romancier Hervé Le Corre a raflé la mise pour son roman historico-policier Après la guerre/ L'auteur bordelais a devancé largement Éléna Piacentini, deuxième en nombre de voix, et deux autres romanciers en devenir, Nicolas Mathieu et Franck Bouysse. Il est à noter que Après la guerre est un roman plébiscité par de nombreux prix littéraires du genre, et que les cinq livres en compétition étaient de très haute tenue. Pour l'occasion, 178 adhérents avaient voté.

Sélection 2015 :
1. Après la guerre, de Herve Le Corre (Rivages, "Thriller") avec 67 voix ;
2. Des forêts et des âmes, d'Éléna Piacentin (Au-delà du raisonnable) avec 36 voix ;
3. Aux animaux la guerre, de Nicolas Mathieu (Actes Sud, "Actes noirs") avec 32 voix ;
4. L'Ange gardien, de Jérôme Leroy (Gallimard, "Série Noire") avec 24 voix ;
5. Grossir le ciel, de Franck Bouysse (La Manufacture de livre) avec 18 voix.

Liste des ouvrages lauréats

Après la guerre

Liste des ouvrages nommés

Des forêts et des âmes | Aux animaux la guerre | Grossir le ciel

Par Julien Védrenne

Pied de page