Grand Prix de littérature américaine 2015

Le tumulte devint général. Pris de panique, les gens se ruaient en vague vers la sortie, des chaises volaient, la salle s'était transformée en foire d'empoigne.
Nele Neuhaus - Vent de sang
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 22 octobre

Contenu

Grand Prix de littérature américaine - 2015

MAJ 28 janvier 2016
Neverhome

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €
Laird Hunt
Retour au foyer
Ash Thompson, de Darke County n'est pas un engagé volontaire durant la guerre de Sécession comme les autres. Originaire de l'Indiana, partie pour l'Idaho afin de défendre la République, As...
Lire la suite

Historique du prix

Déjà fondateur du Festival America, le libraire et éditeur Francis Geffard initie en 2015 le Grand Prix de littérature américaine. Il s'agit de "couronner un roman américain, paru depuis le 1er janvier, qui se distingue par ses qualités littéraires de premier plan afin d'offrir un repère aux lecteurs qui apprécient en nombre cette littérature et les écrivains qui l'animent". Le jury - formé de trois critiques, trois libraires et trois éditeurs (sans que pour l'instant on sache s'il sera ou non tournant - doit d'abord à partir d'une sélection de neuf ouvrages dévoilés en octobre en démarquer six pour une seconde sélection dévoilée mi-octobre. Enfin, le lauréat est dénoncé (!) en novembre, et est invité à la fin de ce même mois à venir chercher son prix. S'il s'agit avant toute chose d'un prix littéraire généraliste, nous n'avons pas besoin de mettre en avant les raisons qui nous conduisent à en parler sur k-libre. S'il en fallait cependant une, disons que parmi les grands romans américains figurent des épopées noires et sanglantes, dramatiques et intrigantes, historiques et policières.

Palmarès :
2015 : Neverhome, de Laird Hunt (Actes Sud)

Sélection et palmarès 2015

La première édition du Grand Prix de littérature américaine vient tout juste de se dérouler. À une première sélection de neuf ouvrages a succédé une sélection restreinte de trois romans américains. Si trois romans k-librés étaient au départ, il n'en restait plus qu'un à l'heure de l'arrivée. Les éditions Actes Sud étaient dignement représentées. Parmi les traducteurs, Clément Baude pouvait s'enorgueillir d'être deux fois présent. Le lundi 9 novembre, les neuf jurés* ont proclamé Laird Hunt Grand Prix de littérature américaine 2015 pour Neverhome, une fresque solitaire, épique, western et gothique aux confluents de nombre de nos mauvais genres de prédilection. L'auteur américain, traduit pour l'occasion par Anne-Laure Tissut, en est à son cinquième ouvrage. Neverhome "offre le magnifique portrait d'une femme confrontée à la violence des hommes et du monde, ici celle de la guerre de Sécession. Les dialogues sont d'une grande modernité que la traduction d'Anne-Laure Tissut restitue à la perfection. Le texte est parcouru d'images saisissantes de beauté et de poésie, mais il est surtout porté par un vrai souffle romanesque". On ne saurait mieux dire que le communiqué des jurés ! Laird Hunt est attendu fin novembre, début décembre pour recevoir son prix.

Première sélection :
- Orfeo, de Richard Powers (Le Cherche midi. Trad. de Jean-Yves Pellegrin) ;
- & Fils, de David Gilbert (Actes Sud. Trad. de Clément Baude) ;
- Six jours, de Ryan Gattis (Fayard. Trad. de Nicolas Richard) ;
- Intérieur nuit, de Marisha Pessl (Gallimard. Trad. de Clément Baude) ;
- Les Lance-flammes, de Rachel Kushner (Stock. Trad. de Françoise Smith) ;
- Avant et après la chute, de Richard Bausch (Gallimard. Trad. de Stéphanie Levet) ;
- Les Intéressantes, de Meg Wolitzer (Rue Fromentin. Trad. de Jean Esch) ;
- Peindre, pêcher et laisser mourir, de Peter Heller (Actes Sud. Trad. de Céline Leroy) ;
- Neverhome, de Laird Hunt (Actes Sud. Trad. de Anne-Laure Tissut).

Seconde sélection :
- Avant et après la chute, de Richard Bausch (Gallimard. Trad. de Stéphanie Levet) ;
- Neverhome, de Laird Hunt (Actes Sud. Trad. de Anne-Laure Tissut) ;
- Intérieur nuit, de Marisha Pessl (Gallimard. Trad. de Clément Baude).

* Le jury est composé de trois critiques littéraires, trois libraires et trois éditeurs. Il s'agit des journalistes Orianne Jeancourt (Transfuge), Philippe Chevilley (Les Échos) et Bruno Corty (Le Figaro littéraire) ; des libraires Sylvie Loriquer (L'Attrape-cœurs), Jean-Christophe Millois (Librairie de Paris) et Pascal Thuot (Millepages) ; et des éditeurs Emmanuelle Heurtebize (Stock), Olivier Cohen (L'Olivier) et Francis Geffard (Albin Michel).

Liste des ouvrages lauréats

Neverhome

Liste des ouvrages nommés

Orfeo | Six jours | Peindre, pêcher et laisser mourir

Par Julien Védrenne

Pied de page