Prix Cognac Meilleur Album BD One Shot 2009

De ses deux poings, il lui martelait le visage avec une rage méthodique. Dansel se traîna à quatre pattes vers le talkie qui avait glissé sous une roue du camion et appela Choukroun. Ensuite, il s'accorda le droit de vomir.
Thierry Jonquet - Les Orpailleurs
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

L'Ange rouge
Le nouveau roman de François Médéline nous emmène à Lyon il y a une vingtaine d'années. Une brigade p...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 novembre

Contenu

Prix Cognac Meilleur Album BD One Shot - 2009

MAJ 09 octobre 2010
Petites coupures

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,5 €
Joseph Incardona, Vincent Gravé
Cent millions de baisés
Deux destins similaires se croisent sur un ring pendant la Seconde Guerre mondiale. D'un côté, Paul Norman, blanc, 36 ans et 72,350 kilogrammes, de l'autre Maximilian Chavez, noir, dix ans de ...
Lire la suite

Historique du prix

Comme d'excellents albums de bande dessinée n'appartenant à aucune série viennent chaque année enrichir cet univers noir et/ou fantastique que Bernard Bec entend mettre à l'honneur à travers le festival Polar & Co, un prix a été institué en 2006 pour récompenser ce qu'en jargon bédéïque on appelle un "one shot" - un album unique contenant une histoire complète.
L'équipe auteur de l'album primé reçoit un trophée - une œuvre d'art réalisée exprès pour le prix - et le dessinateur se voit confier l'illustration de l'affiche du prix Intramuros de l'année suivante - commande d'une valeur de mille euros. Les auteurs présents lors du dîner-cérémonie emporteront une carafe "1795" pleine d'un très vieux cognac Outard.

Sélection et palmarès 2009

Le jury a honoré le monde de la boxe en attribuant le quatrième prix Cognac du meilleur album BD "One shot" à Petites coupures, écrit par Joseph Incardona et mis en images par Vincent Gravé (Les Enfants rouges, janvier 2009, 242 p. - 19,50 €.). Conçue sur le schéma du match qui oppose Paul Norman, le champion déchu, à Max Chavez, l'étoile montante, et découpée en 9 rounds, l'histoire suit le déroulement du combat en même temps que des inserts et des retours en arrière permettent au lecteur de découvrir la destinée des deux boxeurs aussi bien que ce qui se passe à la périphérie du ring. Avec de sublimes graphismes en noir et blanc jouant avec beaucoup de subtilité et de maîtrise sur les contrastes entre lavis de gris et contours acérés, c'est à n'en pas douter un très bel hommage au "noble art" qui est rendu là.
Les albums rivaux de Petites coupures étaient :
- Le Docteur Petiot, de Puchol & Rodolphe (Casterman)
- Les Chambres du cerveau, de Maffre (Actes Sud)
- Le Chant des sabres, de Ozanam & Tentacle Eye (Casterman)
- Paris-New York New York-Paris, de Drommelschlager (Casterman)

Liste des ouvrages lauréats

Petites coupures

Par Julien Védrenne

Pied de page