Prix des éditeurs

Le brouillard ! s'exclama-t-il. Dans le coin nous n'appelons pas ça du brouillard. C'est une belle journée d'été mon garçon. Ce n'est que quand il faut faire marcher deux hommes devant la voiture qu'on peut parler de brouillard.
Ólafur Haukur Simonarson - Le Cadavre dans la voiture rouge
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 19 août

Contenu

Prix des éditeurs

MAJ 24 juin 2013

Actualité du prix


Historique du prix

Décerné par le café-restaurant Les Éditeurs et les éditions Alteredit, le Prix des éditeurs, créé en 2011, récompense un éditeur-écrivain vivant.
Le jury tournant d'année en année est composé de six éditeurs réunis autour d'un président issu du monde culturel et artistique et d'un secrétaire de séance. Une même maison ne peut être représentée d'une année l'autre.
Il est doté d'un coffret de quatre grands crus de champagne Brice, sponsor du prix, et d'un droit de table de cinq cents euros accordé par le restaurant Les Éditeurs.

Palmarès :
2013 : Du polar, de François Guérif (Payot)
2012 : Agent de Soljenitsyne, de Claude Durand (Fayard)
2011 : François Mauriac : biographie intime, 1940-1970, de Jean-Luc Barré (Fayard)
2010 : Une année avec mon père, de Geneviève Brisac (L'Olivier)
2009 :Le Lièvre de Patagonie, de Claude Lanzmann (Gallimard)
2008 : Instantanés, de Roger Grenier (Gallimard)
2007 : Bambi Frankestein, de Jean-Hugues Gailliot (L'Olivier)
2006 : Le Jardin dans l'île, de Georges-Olivier Châteaureynaud (Zulma)
2005 : Doubles faces, de Hubert Prolongeau (Belfond)
2004 : Passez l'hiver, de Olivier Adam (L'Olivier)
2003 : Le Plus petit zoo du monde, de Thomas Gunzig (Au Diable Vauvert)
2002 : C'est rien ça va passer, d'Annie Saumont (Julliard)

Liens Prix des éditeurs



Par Julien Védrenne








Pied de page