Prix du Quai des Orfèvres

Dans deux heures, tu as intérêt à avoir trente-cinq mille livres ou tu perds des rotules.
Luis Prieto - Pusher
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 17 juin

Contenu

Prix du Quai des Orfèvres

MAJ 04 février 2015

Actualité du prix


Historique du prix

Personnalité du monde de la publicité et ami de la Police et de la Magistrature, Jacques Catineau fonde en 1946 le Prix du Quai des Orfèvres. Ce prix littéraire, décerné à un manuscrit anonyme à l'intrigue policière, est l'un des plus vieux de France. Son jury, au nombre éloquent de vingt-deux (v'là les flics !), est principalement composé - sous l'autorité du directeur en exercice de la Police judiciaire - de hauts magistrats, de grands policiers qualifiés, d'anciens directeurs du "36", d'avocats et de journalistes. Il doit composer avec des textes d'une qualité inégale d'auteurs anonymes, qui seront ensuite publiés par une grande maison d'édition. À ses débuts, le Prix avait un partenariat avec S.E.P.E. (1946-1949), puis il entama une étroite collaboration avec Hachette (1951-1965) avant de travailler avec Fayard.
Pour participer au Prix, il suffit d'envoyer son manuscrit* avant le 15 mars au Secrétariat général du Prix (36, quai des Orfèvres - 75001 Paris), et d'attendre avec plus ou moins de patience jusqu'au mois de mai où le prix est dévoilé en présence d'une personnalité publique. L'ouvrage est alors publié par les éditions Fayard, et bénéficie d'un tirage de cinquante mille exemplaires en rapport avec sa notoriété publique.
Chaque année, quelques quatre-vingts manuscrits sont ainsi en compétition. Ils font l'objet d'une lecture attentive de la part du comité de lecture de l'éditeur (Fayard), qui soumet alors six manuscrits aux vingt-deux jurés chargé de voter à bulletins secrets dans le courant du mois de septembre - le vote est basé sur la qualité littéraire, le réalisme et la crédibilité de l'histoire en matière de fonctionnement de la police et de la justice.

* Il est hautement conseillé de lire le règlement en douze articles du Prix du Quai des Orfèvres avant de tenter sa chance.

Palmarès :
2015 : Tromper la mort, de Maryse Rivière
2014 : Le Sang de la trahison, d'Hervé Jourdain
2013 : Des clous dans le cœur, de Danielle Thiéry
2012 : L'Hermine était pourpre, de Pierre Borromée
2011 : Du bois pour les cercueils, de Claude Ragon
2010 : Au pays des ombres, de Gilbert Gallerne
2009 : Chasse à l'homme, de Christophe Guillaumot
2008 : Le Vengeur des catacombes, de P. J. Lambert
2007 : La 7e femme, de Frédérique Molay
2006 : L'Ombre du soleil, de Christelle Maurin
2005 : Les Violons du diable, de Jules Grasset
2004 : Les Sarments d'Hippocrate, de Sylvie M. Jema
2003 : LeBandit n'était pas manchot, de Jérôme Jarrige
2002 : Crève l'écran, de André Klopmann
2001 : Le Fond de l'âme effraie, de Guy Langlois
2000 : Pierre de sang, de André Arnaud
1999 : Du sang sur les roses, de André Delebarre
1998 : La Danse du soleil, de Michel Sibra
1997 : Heures d'angoisse, de Roger Le Taillanter
1996 : Rage de flic, de Gilbert Schlogel
1995 : Quai de la Rapée, de Michel Gastine
1994 : Une belle garce, de Jean-Louis Viot
1993 : Pièces détachées, de Gérard Delteil
1992 : Razzia sur l'antique, de Louis-Marie Brézac
1991 : Crimes en trompe-l'œil, de Frédéric Hoë
1990 : La Mort au noir, de Suzanne Le Viguelloux
1989 : Plongée de nuit, de Godefroy Hofer
1988 : Un agent très secret, de Yves Fougères
1987 : Le Mystère des petits lavoirs, de Nicole Buffetaut
1986 : Sûreté urbaine, de Michel de Roy
1985 : Les Crimes du Bon Dieu, de Roger Labrusse
1984 : On écrase bien les vipères, de Jean Lamborelle
1983 : Périls en la demeure, de Maurice Périsset
1982 : Coup double, de Hélène Pasquier
1981 : De la part de Barbara, de Michel Dansel
1980 : Dans le creux de la main, de Denis Lacombe
1979 : Le Déjeuner interrompu, de Julien Vartet
1978 : Le Sang des Atrides, de Pierre Magnan
1977 : Le Crime de la maison Grün, Jacquemard-Sénécal
1976 : Une fleur pour mourir, de Serge Montigny
1975 : Une mort qui fait du bruit, de Bernard Matignon
1974 : La Mort du bois de Saint-Ixe, de Michèle Ressi
1973 : Non attribué
1972 : Trop, c'est trop !, de Pierre-Martin Perreaut
1971 : Un mur de 500 briques, de André Friederich
1970 : Le Crime du vendredi saint, de Henry Chardot
1969 : Dites-le avec des fleurs, de Christian Charrière
1968 : Le Saut de l'ange, de Bernard-Paul Lallier
1967 : La Porte d'or, de H. L. Dugall
1966 : Du sang sur le grand livre, de Julien Clay
1965 : Archives interdites, de Paul Drieux
1964 : Vertige en eau profonde, de Jean-François Vignat
1963 : On y va, patron ?, de Roland Pidoux
1962 : Dix millions de témoins, de Micheline Sandrel
1961 : Huit femmes, de Robert Thomas
1960 : Le Monocle noir, de Rémy
1959 : On ne tue pas pour s'amuser, de Jean Marcillac
1958 : 125, rue Montmartre, de André Gillois
1957 : Poison d'avril, de Louis C. Thomas
1956 : Échec au porteur, de Noël Calef
1954 : Sans effusion de sang, de Alain Serdac & Jean Maurinay
1953 : Sophie et le crime, de Cécil Saint-Laurent (pseudonyme de Jacques Laurent)
1952 : Ne tirez pas sur l'inspecteur, de Saint Gilles (pseudonyme de Georges-Jean Arnaud)
1951 : Opération Magali, de Maurice Debroka
1950 : Non décerné
1949 : L'Assassin au clair de lune, de Francis Didelot
1948 : Nuit et brouillard, de Yves Fougères
1947 : Un certain monsieur, de Jean Le Haillier
1946 : Le Singe rouge, de Jacques Levert

Liens Prix du Quai des Orfèvres



    Par Julien Védrenne








    Pied de page