Prix littéraire du Goéland masqué

Pourquoi marquer d'une pierre noire le jour où l'on commence à t'oublier ? Ah ! qu'il soit le plus-comme-les-autres possible, celui de ma glissade. Je ne le souhaite pas solstice de juin bien que je sois cancer, mais solstice de décembre ; le plus court possible, comprends-tu ? Que vite une première nuit passe sur mon absence pour en faire vraiment une définitive absence.
San-Antonio - Si, signore !
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 22 mars

Contenu

Prix littéraire du Goéland masqué

MAJ 18 mai 2011

Actualité du prix


Historique du prix

Ce prix, qui vise à distinguer un premier roman policier écrit par un auteur breton ou résidant en Bretagne, ou bien dont le livre est édité par une maison bretonne, est doté de mille euros.
Il est décerné par un jury dont le président est Jean-François Coatmeur - qui était l'invité d'honneur du deuxième salon de Penmarc'h - et dont les seize membres, recrutés par cooptation, sont d'âges et d'horizons socioculturels variés. L'on note un effort marqué pour respecter une certaine parité hommes/femmes... Les jurés désignent l'un des leurs pour assumer la fonction de coordinateur chargé d'organiser les réunions, de rédiger les comptes rendus et de faire circuler les livres en lice.
Les jurés sélectionnent d'abord une dizaine de premiers romans pour en fin de compte n'en retenir que trois, d'où sortira LE lauréat qui vaudra le prix à son auteur. Le titre élu est généralement annoncé quelques semaines avant la remise officielle du prix, qui a lieu le jour de l'inauguration du salon du roman policier de Penmarc'h.

Liens Prix littéraire du Goéland masqué



Par Isabelle Roche








Pied de page