Prix marseillais du polar

La loi, qui connaît mieux la vie qu'on ne le dit parfois, a prévu des cas comme ça. Elle dit que lorsqu'on est le père, la mère, le frère, la sœur, l'enfant ou le conjoint de l'auteur d'un crime ou d'un délit, on ne peut pas être puni pour ne pas l'avoir dénoncé.
Pascale Robert-Diard - La Déposition
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 14 novembre

Contenu

Prix marseillais du polar

MAJ 23 septembre 2014

Actualité du prix


Historique du prix

Créé en 2004 à l'initiative de l'association cours Julien et de L'écrit du suD, ce prix est décerné par un jury de lecteurs habitant Marseille ou ses proches environs, sélectionnés sur lettre de motivation envoyée à l'association. Les candidatures sont closes à la mi-mai de l'année courante. Les jurés auront l'été devant eux pour lire une vingtaine de romans, choisis parmi une première liste d'environ quarante ouvrages. Au début du mois de septembre, ils se réunissent, confrontent leurs impressions et établissent une sélection finale de six romans parmi lesquels sera désigné le lauréat. Les auteurs en lice pour le prix sont présents aux Terrasses du polar, le salon littéraire qui se tient durant le Festival du Plateau, au tout début de la Semaine Noire.
C'est à l'ouverture de la Semaine que se déroulent les ultimes délibérations, qui sont publiques. Chaque juré attribue une note de 1 à 10 à chacun des finalistes - note qui tient compte des trois critères suivants : originalité du sujet, qualité d'écriture et plaisir de lecture. Le président du jury additionne les notes. Et le prix revient au roman qui aura obtenu la note la plus élevée.
Grâce au soutien de la Mutuelle de France-Sud, le prix se concrétise par un chèque remis au lauréat lors de la proclamation du choix du jury.

Palmarès :
2014 : Un chouette petit blot (La Branche, "Suite noire"), de Laurence Biberfeld
2013 : Un petit jouet mécanique (L'Écailler), de Marie Neuser
2012 : Juste une ombre (Fleuve noir, "Thriller), de Karine Giébel
2011 : Les Ronds dans l'eau (Fleuve noir, "Thriller"), de Hervé Commère
2010 : Sad Sunday (Timée), de Gilles Vincent
2009 : Iouri (Actes sud, "Actes noirs"), de Pia Petersen
2008 : Harraga (L'atinoir), de Antonio Lozano
2007 : Sournois (L'Écailler), d'Alexandre Clément
2006 : Le Cuisinier de Talleyrand (Julliard), de Jean-Christophe Duchon-Doris
2005 : Terminus Elicius (La Vie du rail), de Karine Giébel
2004 : J'aime pas les types qui couchent avec maman (Le Masque), de Thierry Crifo

Liens Prix marseillais du polar



Par Julien Védrenne








Pied de page