Prix du Meilleur polar francophone

Il a été retrouvé mort, transpercé d'une balle à la tête, dans la salle à manger du maire, située dans l'épaisseur du bâtiment, entre la salle des mariages au rez-de-chaussée et les bureaux du premier étage.
P. J. Martin - Ordures connection
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 17 juin

Contenu

Prix du Meilleur polar francophone

MAJ 09 janvier 2013

Actualité du prix


Historique du prix

Depuis sa création en 1998, le prix du Meilleur polar francophone est attribué chaque année par un jury renouvelé à chaque édition, composé de onze lecteurs et présidé par une personnalité. Les jurés effectuent une sélection d'une dizaine de titres rendue publique en septembre et élisent le lauréat lors du Salon du polar de Montigny-lès-Cormeilles (Val-d'Oise) qui a lieu au début du mois de décembre.

Palmarès
- 2012 : Michel Bussi pour Un avion sans elle (Presses de la Cité)
- 2011 : Antonin Varenne pour Le Mur, le kabyle et le marin (Viviane Hamy)
- 2010 : Patrick Graham pour Retour à Rédemption (Anne Carrière)
- 2009 : Pierre Lemaitre pour Robe de marié (Calmann-Lévy)
- 2008 : Pascal Garnier pour La Théorie du panda (Zulma)
- 2007 : Élisa Vix pour Bad Dog (Odin)
- 2006 : Christian Roux pour Les Ombres mortes (Rivages)
- 2005 : François Forestier pour Rue des rats (Stock)
- 2004 : Yasmina Khadra pour La Part du mort (Juillard)
- 2003 : Maïté Bernard pour Fantômes (Gallimard)
- 2002 : Fred Vargas pour Pars vite et reviens tard (Viviane Hamy)
- 2001 : Jean-Paul Nozière pour Trois petites mortes (Le Seuil)
- 2000 : Alain Demouzon pour La Promesse de Melchior (Calmann-Levy)
- 1999 : Stéphanie Benson pour Si sombre Liverpool (L'Atalante)
- 1998 : Jean-Jacques Reboux pour Poste mortem (Baleine)

Liens Prix du Meilleur polar francophone



Par Julien Védrenne








Pied de page