Carnet de la Noir'Rôde nº38

Oubliez que vous êtes soldats. Pris par une patrouille nous serons des déserteurs. Pris par les Indiens, adieu la vie.
Earl Bellamy - Sans foi ni loi
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 15 décembre

Contenu

Carnet de la Noir'Rôde n°38

Bulletin

MAJ jeudi 20 août 2009
Visuel de la revue Carnet de la Noir'Rôde n°
Pays : France





Prix: 1.5 €
Carnet de la Noir'Rôde n°38
Automne 2009
Parution trimestrielle
20 p. : 15.00 x 21.00 cm
ISSN 0999-9132
Comment se procurer la revue ?

La Noir'Rôde
Adresse : Le Boticelli, Les Hameaux du Soleil, 06270 Villeneuve Loubet, France
E-mail : noirode@lanoirode.com
Téléphone : 0493228883
Site : http://www.lanoirode.com

Ce qu'il faut savoir sur la revue
Les Carnets de la Noir'Rôde paraissent quatre fois par an. Ils proposent des interviews et des chroniques littéraires. Une vision noire qui vient du sud de la France. La maquette est en noir et blanc, et ici ou là des illustrations originales parsèment allègrement un bulletin conçu par des fanas de littérature noire au bon sens aiguisé.

Dans ce numéro dédié à Thierry Jonquet dans une ambiance jazz et alcool que l'on aime, la vache s'énerve et pas qu'un peu contre les revues littéraires qui font leur gorge chaude du genre policier l'été, et qui le mettent en quarantaine lors de la rentrée littéraire de septembre. On ne peut s'empêcher de penser que c'est là une colère légitime.
L'intégralité du carnet est consacré à des critiques. On appréciera la prose d'Alain Bandry (notamment pour sa longue chronique de l'excellent Les Cœurs déchiquetés) et les choix indiscutables de Corinne Naidet (Vendetta ; Parfois je me sens comme un enfant sans mère). Choix d'autant plus indiscutable qu'elle est à l'origine d'un court dossier sur Dashiell Hammett. Dans un texte concis, elle revient sur les dernières parutions, les nouvelles traductions et c'est non sans une pointe de malice qu'elle nous assène du Natalie Beunat (cette dernière est amoureuse folle de Hammett ou de son écriture ou des deux à la fois). Corinne Naidet a même ressorti pour l'occasion de son étagère l'essai que Natalie Beunat lui a consacré (Dashiell Hammett, parcours d'une œuvre) chez Encrage.
Sinon, nous ne sommes pas mécontents : une grande partie des ouvrages chroniqués dans les Carnets l'ont été aussi ici.

SOMMAIRE
Chroniques (Vendetta, de Roger Jon Ellory, Quand tout se fait la malle, de Mike Hodges, Parfois je me sens comme un enfant sans mère, de Tito Topin, Le Touriste, de Olen Steinhauer, Les Cœurs déchiquetés, de Hervé Le Corre, La Quatrième forme de Satan, de Pieter Aspe, Frères de Brooklyn, de Jason Starr, Retour de flammes, d'Adrian McKinty, Le Tailleur gris, d'Andreas Camilleri, Le Vampire de la rue des Pistoles, de Jean Contrucci, Le Festin d'Alice, de Colin Thibert & L.A. Noir, de Tom Epperson), par Corinne Naidet, Alain Bandry, Old Seven, Jack Lerognon, Maguy Naisse, Jamie Sonne, Vecchio Sette, Lucas Zanisse, Julie Hénasse & Nathalie Blie
Dossier Dashiell Hammett (Moisson rouge & Interrogatoires, de Dashiell Hammett, Dashiell Hammett, mon père, de Jo Hammett & Dashiell Hammett, parcours d'une œuvre, de Natalie Beunat), par Corinne Naidet


Auteurs traités : Dashiell Hammett (Dossier)
Ouvrages chroniqués : Dashiell Hammett, mon père | Frères de Brooklyn | Interrogatoires | La Quatrième forme de Satan | Les Cœurs déchiquetés | Le Touriste | Le Vampire de la rue des Pistoles | Moisson rouge | Parfois je me sens comme un enfant sans mère | Vendetta
jeudi 29 octobre 2009

Pied de page