Hebna Calde nº1

L'orque nomade est le plus cruel des mammifères marins mais l'homme nomade est le plus cruel des mammifères tout court.
Bernard Minier - Une putain d'histoire
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Vigilance
Dans un futur proche et indéterminé des États-Unis, une émission de téléréalité captive les populations :...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 20 octobre

Contenu

Hebna Calde n°1

Fascicule

MAJ mercredi 11 novembre 2009
Visuel de la revue Hebna Calde n°
Pays : France





Prix: 6,5 €
Hebna Calde n°1
Novembre 2009
Parution aléatoire
40 p. : 20.00 x 27.00 cm
ISSN
Comment se procurer la revue ?

Le Carnoplaste
Adresse : 7, rue Roger Martin du Gard, 91700 Sainte-Geneviève-des--Bois, France
E-mail : bouquins@lecarnoplaste.fr
Téléphone : 06.16.09.91.50
Site : http://www.lecarnoplaste.fr

Ce qu'il faut savoir sur la revue
"Hebna Calde - Scènes de Crime" est une publication à la parution aléatoire de l'association Le Carnoplaste. Les fascicules édités, hérités des écrits gothiques, fantastiques et picaresques du XIXe siècle, proposent uniquement de courtes nouvelles relatant les exploits d'un détective de l'étrange, Hebna Calde. S'intercale au milieu, une double-page roman-feuilleton, Le Rivage des Vampires dont Hebna Calde est bien sûr le héros. Seul ce feuilleton est signé nommément : Robert Darvel. Les nouvelles, elles sont anonymes (on parle alors des Auteurs de l'Atelier d'Écriture du Carnoplaste).
Hebna Calde pourrait être un évadé de la ville d'Arkham imaginée par l'écrivain H. P. Lovecraft. Il semble bien que les forces du Mal qu'il combat sont issues du monde de Chtulhu et que ses connaissances à lui il les a acquises à l'Université Miskatonic. Les "Scènes de Crime" que Hebna Calde traverse comme enquêteur ou simple témoin - à noter qu'il se trouve toujours au bon endroit au bon moment - permettent de mieux cerner son caractère. Outre un aspect omniscient et une intelligence hors du commun, Hebna Calde est un être froid qui s'éloigne des détectives de son époque (Dupin, Holmes) en n'hésitant pas à passer à l'acte. Car Hebna Calde est le meurtrier par excellence : celui qui combat les meurtriers s'appuyant sur une morale somme toute douteuse et une impunité rendue aisée par ses origines ésotériques et ses très nombreuses facultés.
De temps en temps, il se dégage des nouvelles une douce incongruité. On ne comprend rien. Les mots ont des sonorités à dormir dehors. On se laisse bercer sans se lasser. Et on ressort charmé. S'ajoutent ici et là quelques illustrations de Léo Raget toutes dans l'esprit gothique susmentionné.

Dans ce fascicule inaugural de la nouvelle série du Carnoplaste, Hebna Calde fait preuve d'ingéniosité, d'omniscience, d'opportunité et de patience. Le crime ne paie pas et tôt ou tard, l'assassin est rattrapé par son passé. L'arme du crime peut être un vulgaire coquillage tenu par un enfant (ah oui, Hebna Calde est l'ennemi des circonstances atténuantes : on est coupable, on est châtié pareillement !), des roses, une pelle, voire un percheron (ils sont tenaces et rancuniers).
Ce numéro un propose également le premier volet du roman-feuilleton, Le Rivage des Vampires, dans lequel notre personnage Hebna Calde débarque dans le petit bourg de Camarthen Bay, victime d'une tragédie fomentée par le Gang des hypnotiseurs. Là, sur la place du village, deux enfants dans une reconstitution culinaire (couteau & courgette), tentent de découvrir comment un âne a pu être coupé en deux. Heureusement pour la populace, Hebna Calde aime les lignes (de pêche) de la main.
Les Auteurs de l'Atelier d'Écriture du Carnoplaste, surtout ceux des pupitres IV, IX & XIV, s'en sont donné à cœur joie dans cette première livraison. Écriture passéiste, intrigues originales, textes courts mais à l'ossature bien réelle. Beaucoup d'étrange, d'occultisme et de fantastique. L'habitude d'inventer des termes sans les définir et pourtant on comprend ce que l'on doit comprendre (entendez par là que de temps en temps on découvre une parcelle du jardin secret d'Hebna Calde, mais qu'on la laisse tranquille). Les illustrations de Léo Raget se fondent à merveille dans le fascicule. Un numéro dans la plus ancienne des traditions du feuilleton populaire. On en redemande !

SOMMAIRE
Crimes & Morts avec : Fait étrange, Treize pas, Vampire-Fantôme, Coquillage, Assassin, Lycanthrope, Deux femmes, Trois roses, Percheron, Rivière, Goule, Calotype, Mort, Longeron, Chapeau, Main, Harengs, Trois coups, Iules, Preuve, Épouvante, Posture et Navaja
Le Rivage des Vampires, de Robert Darvel.


Auteurs traités : Robert Darvel (Roman feuilleton)
lundi 16 novembre 2009

Pied de page