La Vache qui lit nº109

Semblablement au premier jour des soldes, qui déclenche dans le cerveau humain hystérie, absence de pensée et conformisme, tout ce qui déparasitait la plume, déterrait le ver, sondait la vase, grattait le fumier ou bullait sur un perchoir, se mit en branle au son de la première basse. Alors déboula ventre à terre, l'œil rivé, bec tendu, une gent ailée survoltée, mélangeant ses plumages roux, noirs ou tachetés.
Framuso - La Dent de Charlie
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 12 novembre

Contenu

La Vache qui lit n°109

Fanzine

MAJ lundi 29 décembre 2008
Visuel de la revue La Vache qui lit n°
Pays : France





Prix: Gratuit €
La Vache qui lit n°109
Mars 2010
Parution mensuelle
12 p. : 15.00 x 21.00 cm
ISSN 0999-8276
Comment se procurer la revue ?

Héros de polar - La Vache qui lit
Adresse : 8, rue Galliéni, 87100 Limoges, France
E-mail : serge.vacher@wanadoo.fr
Téléphone : 0555773452

Ce qu'il faut savoir sur la revue
La Vache qui lit est un fanzine de longue date (1997) qui cite justement Victor Hugo : "Nous n'avons d'autre choix que le noir". Orchestré par Serge Vacher, le fanzine s'appuie sur les Bibliothécaires du Val de l'Aurence pour des mini-dossiers bibliographiques, les choix de lecture de Cathy et la sagacité de Gerardo Lambertoni.

Si Serge Vacher dans son édito fait un aparté sur les inondations qui ont touché sa belle région et enseveli les rêves de certains, leur laissant que de noires pensées, Paul Maugendre s'installe, lui, dans les pages de ce fanzine. Il a mis au point l'APLI - Application potentielle de littérature intéressante. Intrigante aurait peut-être été le juste qualificatif. L'ensemble est dépareillé. Entre classicisme avec un roman de Pierre Véry, régionalisme chti et midi, et document illustré. Après un encart sur les causeries brouettiques au sujet desquelles nous vous causerons plus tard en ces pages (Francis Mizio, Jean-Bernard Pouy et Christian Dufour entre autres), Serge Vacher nous parle d'un court roman déjanté puis d'un passionnant avant de parler du sien propre qui sortira bientôt aux éditions Après la lune.

Sommaire
L'Oncle Paul et l'APLI (Comptines en plomb, de Philippe Bouin, M. Malbrough est mort, de Pierre Véry, Le Commissaire aimait trop les Papalines, de Jean-Claude Beltramo & Sur les traces d'Agatha Christie : un siècle de mystères, d'Armelle Leroy & Laurent Chollet), par Paul Maugendre
Que du bon ! (Le Mystère de la crypte ensorcelée, d'Eduardo Mendoza & Le Dresseur d'insectes, de Arni Thorarinsson), par Serge Vacher

Comité de rédaction : Paul Maugendre | Serge Vacher

Ouvrages chroniqués : M. Malbrough est mort | Sur les traces d'Agatha Christie : un siècle de mystères
lundi 15 mars 2010

Pied de page