Alibis nº34

Ces tours occupées par les immigrés du quartier de Via Agnelli, à Padoue (Italie) ont été isolées du reste de la ville par un mur bétonné.
Yves Patrick Delachaux - Présumé non coupable. Des flics contre le racisme.
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 septembre

Contenu

Alibis n°34

Revue

MAJ mercredi 13 mai 2009
Visuel de la revue Alibis n°
Pays : Canada





Prix: 10 €
Alibis n°34
Printemps 2010
Parution trimestrielle
144 p. : 14.00 x 21.00 cm
ISSN

Ce qu'il faut savoir sur la revue
Lancée en 2002, la revue Alibis publie quatre numéros par an. Avec un comité de rédaction réunissant des joyeux drilles passionnés ayant une approche classique, Alibis s'érige tout naturellement en incontournable Outre-Atlantique. Mêlant nouvelles, appareil critique et chroniques, la revue offre un ensemble équilibré propre à ravir son lectorat.

Avec "La Guerre des ombres", excellent dossier réalisé par Norbert Spehner sur le roman d'espionnage, ce numéro d'Alibis est assuré de faire marque. Alors passons sur les nouvelles même si Alibis accueille en son sein Pasha Malla, lauréat du prix Arthur-Ellis 2009 (d'ailleurs, Jean Pettigrew s'étend sur les fictions présentes dans son coutumier édito) pour revenir sur ces fameux romans qui dépeignent "le second plus vieux métier du monde". Norbert Spehner, habitué des bibliographies qui trouvent répercussion dans Marginalia, dresse un dossier complet et longuement documenté et argumenté. Ainsi est cité un article de Jacques-Pierre Amette dans Le Point qui s'interroge sur l'évolution de l'espionnage - vous savez James Bond, celui-là même qui justifie le propos de Reihnhard Gehlen, ancien chef des services de renseignements allemands : "métier si ignoble qu'il ne peut être fait que par des gentlemen". Si historiquement, l'espionnage remonte à l'antiquité, le roman d'espionnage comme le démontre Norbert Spehner est bien plus récent. On trouve des romans du genre chez Conrad, Kipling... dès le XIXe siècle, mais ils ne restent que d'épiphénomènes dans l'œuvre de ces romanciers. Puis de citer ceux qui débarquent au XXe selon l'évolution géopolitique d'un monde en perpétuel changement. Nul doute que la situation actuelle reste propice à un genre qui doit retrouver ses marques et qui en attendant, tel dans les romans d'Alan Furst, semble se mouvoir dans l'espionnage historique à la rencontre des espions d'Eric Ambler. Le dossier s'attarde également sur le roman d'espionnage québécois. Vingt pages-découvertes donc. Le reste est du ressort de l'habituel mais ne doit aucunement être dénigré.

Sommaire
Sur un air de printemps, un édito de Jean Pettigrew

Nouvelles
"Serpents et échelle", une nouvelle de Richard Ste-Marie
"Le Bill's", une nouvelle de Martine Latulippe
"La Chanson du film", une nouvelle de Pasha Malla
"Les Intuitions ne mentent pas", une nouvelle de Marc Proulx
"Une enquête de routine", de Maxime Houde
"Best-Seller", de Yves-Daniel Crouzet

Essai & Documents
Connaissez-vous Billy Walton ? un essai de David Sionnières sur le festival polar de Montigny-lès-Cormeilles
La Guerre des ombres - panorama du roman d'espionnage contemporain, par Norbert Spehner
Le crime en vitrine, par Norbert Spehner
Dans la mire (Underworld USA, de James Ellroy, Le Symbole perdu, de Dan Brown, L'Affaire Trystero, de Laurent Chabin, Sa propre mort, d'André Marois, Il ne faut pas parler dans l'ascenseur, de Martin Michaud, Là où la nuit tombe, de Pierre Béland, La Lune des morts, de Chuck Hogan, À bout de course, de Richard Stark, Level 26, d'Anthony Zuiker, La Cabane des disparus, de David Levien, Cette nuit-là, de Linwood Barclay, Fractures, de Franck Thilliez, Souffrez les enfants, d'Adam Creed, Père des mensonges, de Brian Evenson & Qui sème le sang, d'Arne Dahl), par André Jacques, Martine Latulippe, Simon Roy, Norbert Spehner

Comité de rédaction : Jean Pettigrew | Norbert Spehner

Auteurs traités : Yves-Daniel Crouzet (Nouvelle) | Maxime Houde (Nouvelle)
Ouvrages chroniqués : À bout de course ! | Fractures | La Lune des morts | Qui sème le sang | Underworld USA
lundi 19 avril 2010

Pied de page